Troll 1 & 2 - Les Insoumis - Le Dragon Du Donjon -- Votre note ?
3 votes


Troll 1 & 2 - Les Insoumis - Le Dragon Du Donjon

Jean-David Morvan, Joann Sfar & O.G. Boiscommun
mardi 25 mars 2014
par Didier GIRAUD
popularité : 7%

Alors que les armées du Grand Cavalier menacent les sylvestres, Mangog le Troll avale accidentellement un doigt du gobelin Albrecht, après avoir bu de la bière romulanaise. Il ne le sait pas encore mais cette suite d’événements improbables l’a rendu enceinte. Un tel événement, considéré par certains comme une abomination, ne s’était pas produit depuis des siècles. Mais Mangog et Albrecht décident d’élever leur enfant, une jeune fille baptisée Larve. Lorsque Esculape, le médecin qui a remplacé le Grand Cavalier vaincu, est vaincu à son tour, il décide de lever une armée et de produire en grandes quantités des enfants de trolls...

Ceux qui regrettent parfois que la fantasy recycle sans cesse les mêmes histoires d’anciens dieux, de prophéties et d’épées magiques risquent d’être (agréablement) surpris. En effet, on ne s’attend pas à ce qu’un troll à l’aspect plutôt intimidant puisse tomber enceinte d’un gobelin, même accidentellement, ni à ce qu’il décide d’élever son enfant avec le gobelin en question... et encore moins à ce que cette histoire un brin incongrue soit au coeur d’une saga de fantasy !

Mais il est clair que Morvan et Sfar ont décidé de se faire plaisir avec ces BD davantage portées vers l’humour que vers des épopées héroïques, un humour qui s’exprime aussi bien au travers de jeux de mots parfois assez stupides qu’au travers de clins d’oeil et de références glissées avec discrétion et subtilité... à commencer par la fameuse bière romulanaise, cause directe de la grossesse de Mangog le Troll, bien connue des fans de... Star Trek (qui n’a pourtant rien à voir avec la fantasy) ! Le célèbre jeu Donjons et Dragons n’est pas épargné*, avec la quête des clés, dont chacune est gardée par un monstre, tout cela pour obtenir la clé finale qui ouvre la porte de la caverne dans laquelle se trouve un dragon... une aventure qui, selon les personnages est d’une conception assez simpliste... Qui aime bien châtie bien, comme on dit !

JPEG - 213.6 ko

On est donc par moments dans la parodie, dans le pastiche, mais jamais dans la caricature. Et les dessins d’Olivier Boiscommun illustrent ça à merveille, avec des créatures) qui ont un aspect très caractéristique (les trolls et les gobelins ressemblent tout à fait à l’idée qu’on peut en avoir) mais plutôt comique, sans pour autant être ni enfantins ni ridicules. Et le scénario est de la même veine, léger, imprévisible (ce qui est plutôt rare).

Tout cela donne à ces deux albums un ton décalé, parfois un peu loufoque et absurde, qui est très plaisant car assez diffus et pas omniprésent. On n’est pas très loin, dans l’esprit, de la saga de Lanfeust. La différence, c’est que l’histoire commencée 2 ans avant par Arleston et Tarquin bénéficiait d’un fil conducteur beaucoup plus fort, alors qu’à l’issue de ces deux premiers albums, on a encore du mal à savoir où Morvan, Sfar et Boiscommun veulent nous emmener...

Cliquer ici pour commander les albums sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


* le titre du 2ème album, Le Dragon du Donjon, était déjà tout un programme...



Agenda

<<

2018

>>

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite