Hauteville House T1 & T2 - Zelda - Destination Tulum -- Votre note ?
1 vote


Hauteville House T1 & T2 - Zelda - Destination Tulum

Fred Duval & Thierry Gioux
dimanche 4 mai 2014
par Didier GIRAUD
popularité : 7%

En 1864, les services secrets de Napoléon III mènent des recherches sur les sciences occultes afin de s’assurer la suprématie sur l’Europe et le monde, alors que les américains sont en pleine guerre de sécession. Mais les républicains tentent de s’opposer à lui, à partir de leur QG de Hauteville House, la maison de Victor Hugo située à Guernesey. Ils envoient un de leurs agents, Gabriel-Valentin La Rochelle (nom de code Gavroche), enquêter au Mexique où les archéologues de l’empereur sont à la recherche d’une arme très ancienne et très puissante...

Uchronie et steampunk vont souvent de pair, et c’est le choix qu’on fait Fred Duval et Thierry Gioux pour leur saga qui fête ses 10 ans cette année !

L’uchronie, c’est cette France de Napoléon III qui tente de conquérir le monde à l’aide d’une technologie étonnante, provenant d’un événement mystérieux auquel il est parfois fait référence sans qu’on sache (du moins à ce stade) de quoi il s’agit... Dirigeables gigantesques, sous-marins, véhicules blindés, ailes volantes, automates évolués : Napoléon III a de quoi règner sur l’europe, voire sur le monde. Mais en dépit de leur guerre civile, les américains vont s’intéresser de près aux recherches occultes de l’empereur français et envoyer un de leurs agents, une certaine Zelda que Gavroche connaît très bien...

Le côté steampunk, c’est le style choisi par Thierry Gioux pour dessiner cette technologie qui fait, comme il se doit, la part belle à la vapeur. Du métal couvert de rivets, comme une poutre de la Tour Eiffel, des engrenages, des cadrans à aiguilles... c’est l’univers qu’on a souvent imaginé pour illustrer les oeuvres de Jules Vernes (notamment le Nautilus) et il faut avouer qu’il est particulièrement bien adapté au scénario de Fred Duval.

JPEG - 185.5 ko

Ce scénario est peut-être un peu lent à démarrer dans le premier album, mais il s’étoffe et décolle véritablement avec le second. Ses atouts sont nombreux, car il mêle très habilement des genres habituellement distincts : western, récit historique, aventure, espionnage, fantastique, science-fiction... un peu comme si on mélangeait les films Indiana Jones et Wild Wild West !

Et ce qui est peut-être le plus important, c’est le héros de cette saga, ce Gavroche dont son ami Hugo aurait emprunté le nom pour ses Misérables, téméraire, rebelle, séducteur, malin, redoutable combattant... une sorte de 007 du 19ème siècle !

On a donc envie d’en savoir plus et même beaucoup plus sur l’arme dont il est question dans ces deux albums (dont on voit d’ailleurs les effets terrifiants à la fin du deuxième) et sur ses origines. Car on devine qu’elles seront sans doutes étonnantes, entre anciens dieux d’amérique du sud et spiritisme... car il y a aussi des esprits qui communiquent avec les vivants. On n’est donc sans doute pas à l’abri des surprises, dans cette saga qui n’a rien d’une série B, même si elle est publiée dans la collection du même nom !

Cliquer ici pour commander les albums sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite