Moréa T3 & T4 (Le Feu Du Temps - Un Parfum d’Eternité) -- Votre note ?
20 votes


Moréa T3 & T4 (Le Feu Du Temps - Un Parfum d’Eternité)

Scotch Arleston, Dominique Latil & Thierry Labrosse
samedi 15 novembre 2014
par Didier GIRAUD
popularité : 9%

Emmenée dans l’espace par ses pires ennemis, les anges, Moréa se retrouve transformée en cobaye, ceux-ci cherchant à découvrir le secret de son immortalité. Moréa finit par s’évader et découvre d’incroyables secrets sur les origines des anges et des dragons. Mais une fois de retour sur Terre, elle doit faire face à la dure réalité des affaires et des luttes pour le pouvoir. La DWC est à nouveau victime d’attaques simutanées qui font chuter les cours de ses actions. Mais qui tire les ficelles ? Et si l’ennemi venait de l’intérieur ?

Deux albums très différents, même si la même équipe reste aux commandes, avec Arleston au scénario (rejoint par Dominique Latil) et Thierry Labrosse pour les dessins.

Le premier est très SF, avec Moréa dans l’espace, qui va passer d’une station spatiale très ancienne à la planète Mars par un portail de téléportation, la planète rouge se révélant être la planète d’origine des Anges et des dragons. Il est également très déshabillé, avec une Moréa qui passe une bonne partie de ses aventures les seins et les fesses à l’air, pour des raisons diverses et variées... Certaines sont justifiées par le scénario, d’autres un peu moins, mais on ne s’en plaindra pas, Thierry Labrousse s’avérant plutôt doué pour dessiner l’anatomie très féminine d’une héroïne plutôt sexy, sans jamais tomber dans la vulgarité ou le scabreux, toutefois.

JPEG - 99.2 ko

Le second est plus classique, davantage orienté sur l’aventure exotique traditionnelle, à la façon d’un Bob Morane ou d’un Largo Winch au féminin. Au programme : actions, arts martiaux, trahison et complot (qu’on sentait venir depuis déjà un moment, cela dit), dépaysement...et toujours des jolies filles et de l’humour. L’ensemble se lit bien, mais ne fait guère progresser le scénario et laissera les amateurs de Sf et de fantastique un peu indifférent.

Il faudra donc attendre le prochain album pour en savoir plus sur les anges, les dragons, leur histoire, leurs secrets... Le scénario imaginé par Arleston possède certes un potentiel indéniable, mais on se dit à la fin du quatrième album que l’ensemble tarde à décoller véritablement. Un peu comme si les auteurs faisaient un peu traîner l’intrigue en longueur volontairement. Espérons que cela ne soit pas le cas...

Cliquer ici pour commander lrs albums sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite