Gallow Walker (Gallowwalkers) -- Votre note ?
2 votes


Gallow Walker (Gallowwalkers)

Andrew Goth
mardi 28 octobre 2014
par Didier GIRAUD
popularité : 15%

Dans une région désertique de l’ouest américain, Aman, un homme solitaire semble vouloir se venger d’un bande de hors-la loi d’un genre assez particulier, puisque ils dépouillent leurs victimes de leur peau et qu’on ne peut les tuer définitivement qu’en séparant leur tête de leur corps. Avec l’aide d’un jeune Pistolero, Aman commence à régler ses comptes. Mais peu à peu on découvre la malédiction dont il est victime. Car tous ceux à qui il s’en prend ont déjà été tués, par lui-même...

Gallow Walkers ne mérite sans doute pas les mauvaises notes qui lui sont attribués sur certaines sites de référence. Certes, il présente un certain nombre de défauts, dont certains franchement risibles (d’où une classification dans les "nanars sympas"), mais les intentions du réalisateur étaint plutôt respectables. Et ne dit-on pas que c’est l’intention qui compte ?

JPEG - 26.2 ko

Ce qui saute aux yeux avec Gallow Walkers, c’est déjà la volonté d’afficher une certaine esthétique. On ne peut pas croire que la présence permanente d’un ciel pârfaitement bleu soit le fruit du hasard... donc soit il a éré retouché, soit le réalisateur s’est donné la peine de filmer au bon moment et sous le bon angle pour obtenir cet effet, qui va particulièrement bien avec le décor naturel parfaitement désertique choisi pour le tournage. Mais dans les deux cas, le résultat est plutôt réussi, il faut bien l’avouer.

Tout aussi évidente est la référence aux westerns spaghetti des années 70, notamment ceux de Sergio Leone, avec l’utilisation de longs plan fixes, de gros plans sur les visages, les yeux, les mains (lors des duels) des personnages... Et c’est là que la référence dérive malheureusement vers l’abus. Car à petites doses, ces procédés peuvent s’avérer pertinents s’ils servent le scénario du film... mais utilisés de manière systématique et répétitive, ils perdent tout leur sens et deviennent alors ridicules et même pénibles pour le spectateur.

JPEG - 41.8 ko

Quant au scénario, il n’est pas aussi mauvais qu’il y paraît. Le problème, c’est qu’on s’en rend compteb sur la fin et que le début du film semble accumuler des scènes et des flash-backs sans queue ni tête. Mais sur le fond, il s’avère plutôt original, de même d’ailleurs que le sujet du film, les westerns fantastiques et horrifiques étant plutôt rares. Et la fin s’avère plutôt astucieuse, ce qui est rarement le cas d’un film de ce genre.

JPEG - 52.8 ko

Alors qu’est ce qui "plombe" ce film ? L’interprétation désastreuse de Wesley Snipes, pour commencer, qui en fait des tonnes dans le genre du héros au destin tragique, monolithique et dénué d’émotions (alors qu’il avait été plutôt bon dans Demolition Man et la saga Blade) ... A côté de lui, Arnold Schwarzenegger dans le rôle de Terminator a l’air d’un plaisantin ! Et pour le reste, quelques maladresses, quelques mauvais dosages, l’abus de certains procédés (voir plus haut) et deux ou trois scènes qui frôlent d’un peu trop près le ridicule. Pas grand chose, finalement... Et en tout cas de quoi détourner les amateurs de cinéma bis de ce film qui pourrait bien les séduire, ne serait-ce que par la présence de Tanith Phoenix, bombasse déjà vue dans Death Race 2 et Death Race 3, pas particulièrement talentueuse mais parfaite comme potiche dès lors qu’elle se retrouve attachée à un poteau de torture...

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Documents joints

MPEG4 - 26.7 Mo
MPEG4 - 26.7 Mo

Agenda

<<

2018

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite