Mister Babadook (The Babadook ) -- Votre note ?
6 votes


Mister Babadook (The Babadook )

Jennifer Kent
vendredi 2 janvier 2015
par Didier GIRAUD
popularité : 18%

Depuis la mort de son mari, Amélia élève seule et avec beaucoup de difficultés son jeune fils Samuel, incontrôlable, hyperactif et en proie à des crises d’angoisse et de colère. Epuisée, stressée, elle ne parvient pas à gérer la situation. Et celle-ci va encore empirer, après qu’elle ait acheté à son fils un étrange livre de contes, plutôt effrayant, Mister Babadook. Peu à peu, les cauchemars et terreurs nocturnes de Samuel se multiplient et l’enfant devient de plus en plus violent et imprévisible. Et Amélia elle-même commence à ressentir une présence maléfique dans la maison. Elle décide alors de brûler le livre...

Ne vous fiez surtout pas aux publicités, aux bandes annonces et aux jaquettes quii comparent Mister Babadook à Insidious ou à Conjuring. Mister Babadook n’est pas un film d’horreur destiné à effrayer les spectateurs, il est beaucoup plus que cela.

JPEG - 41.2 ko

On retrouve certes dans le film de Jennifer Kent les codes habituels des films de ce genre et on se dit très vite, par exemple, que le chien de la famille ne survivra guère longtemps à l’arrivée du Babadook, que le livre brûlé ne tardera pas à refaire surface, que ses dernières pages blanches vont peu à peu se remplir... Jennifer Kent ne fait guère d’efforts pour nous surprendre, pas plus qu’elle ne fait d’efforts pour nous faire sursauter. Car son propos n’est pas de faire peur, même si elle se plie aux exigences du genre en assurant un "service minimum" de scènes susceptibles de faire frissonner (mais guère plus) le spectateur. Elle préfère se concentrer sur l’histoire de cette mère en perdition, incapable depuis la mort de son mari de donner à son enfant l’amour dont il a besoin.

JPEG - 49.4 ko

Elle se concentre tellement sur l’histoire qu’elle a fait le choix de se passer quasiment de musique... un choix toujours risqué, tant la musique permet parfois de "meubler" ou de venir ven renfort d’une réalisation défaillante. Mais ici, le silence permet de mieux entendre le moindre bruit dans cette maison censée être hantée par une présence Maléfique et surtout de mieux apprécier la tension qui existe entre cette mère et son fils. Il faut dire que les deux acteurs sont excellents, qu’il s’agisse de Essie Davis (déjà vue dans Matrix Reloaded, Matrix Revolutions et Isolation) ou du jeune Noah Wiseman, remarquablement crédible dans ce rôle pourtant difficile d’enfant incontrôlable, au point qu’on finit par compatir avec sa mère et par envoir envie de lui mettre des baffes !

JPEG - 36.6 ko

Mais le vrai sujet du film de Jennifer Kent, c’est précisément cette envie sous-jacente qu’on devine que la mère ressent inconsciemment vis à vis de son fils et qui pourrait aller bien au delà d’une simple paire de baffes. C’est cela que symbolise le Babadook, ce côté obscur d’une mère qui n’est pas parvenue à faire le deuil de son mari et qui, d’une certaine façon, en veut à son fils. Et la fin du film s’avère remarquable, en montrant qu’on ne peut finalement pas se débarrasser de ce genre de démon intérieur, qu’on peut seulement apprendre à vivre avec. "Un mot, un regard ne suffiront pas. Le Babadook jamais ne partira"...

Pas étonnant, donc, que le film ait rafflé toutes les récompenses au Festival de Gérardmer : prix du jury, prix du jury jeune, prix du public et prix de la critique (sans parler de ses autres nominations et distinctions) ! Pas mal, pour un premier film, financé partiellement par du "crowdfunding". On attendra donc avec impatience le second film de Jennifer Kent (en espérant qu’il ne s’agira pas d’un Babadook 2)...

Cliquer ici pour commander le Blu-ray ou le DVD sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Documents joints

MPEG4 - 22.5 Mo
MPEG4 - 22.5 Mo

Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite