Jodorowsky’s Dune -- Votre note ?


Jodorowsky’s Dune

Franck Pavich
vendredi 22 janvier 2016
par Didier GIRAUD
popularité : 11%

On a connu bien des documentaires portant sur un grand film, ou à l’inverse sur un nanar devenu culte, mais jamais jusqu’à présent (du moins à ma connaissance) on n’avait encore eu l’idée d’en réaliser un sur un film qui n’a finalement jamais été réalisé ! Alors pourquoi celui-là ? Parce que c’est Dune... parce que c’est Jodorowsky... et parce qu’il n’est peut-être pas trop tard, après tout, pour que ce projet voie le jour ? Allez savoir...

Si on interroge des fans de SF sur Jodorowsky, ce sont sans doute ses bandes dessinées qui viendront en premier à leur esprit, avec les sagas de l’’Incal, des Technopères ou des Méta-Barons. Peu d’entre eux seraient sans doute capable de citer les films réalisés par Jodorowsky, à part peut-être les plus anciens...

C’est pourtant par des extraits de ces films que débute le documentaire de Franck Pavich. Et c’est là qu’on peut se rendre compte à quel point Jororowsky pouvait être un artiste, certes talentueux, mais complètement barré, dans les années 60 et 70. Proche des surréalistes, ses films sont à cette époque bourrés de symboles et métaphores mystiques souvent provocateurs et assez farfelus, caractéristiques de ce qu’on appelait alors le cinéma "d’avant-garde"... ce qui a beaucoup fait rigoler les générations suivantes de spectateurs, à tort ou ou à raison !

JPEG - 56.5 ko

Mais Jodorowsky était également attiré par le fantastique et la SF et, après avoir lu Dune, il décide de l’adapter au cinéma. Mais enthousiasmé par le roman, il ne peut se contenter d’un simple film et se lance dans un projet pharaonique. Et le plus incroyable est qu’il a bien failli réussir ! C’est l’histoire de ce projet, et son échec final, qui constituent le coeur du documentaire. Et c’est là, évidemment, que ça devient passionnant pour le fan de SF ! Car Jodorowsky va s’entourer pour ce projet d’une véritable "dream team". Et ce qui est très fort, c’est que ces artistes n’étaient pas encore, à cette époqie, ce qu’ils sont devenus par la suite. Moebius (recruté pour dessiner les costumes et le story-board) était surtout connu pour ses BD du Lieutenant Blueberry. Dan O’Bannon (qui aurait été en charge des effets spéciaux) n’avait travaillé que sur un film de SF au budget minuscule, Dark Star (le premier film de John Carpenter). H.R. Giger était quasiment inconnu (du moins du grand public) et seul Chris Foss avait une certaine notoriété chez les fans de SF, ses vaisseaux spatiaux s’affichant déjà sur de nombreuses couvertures de romans !

JPEG - 601.4 ko

Et ce n’est pas tout, puisque Jorowsky s’était également chargé du casting et était parvenu à convaincre David Carradine (Leto), Udo Kier (le mentat Piter de Vries), Mick Jagger (Feyd Rautha), Salvador Dali (l’empereur Shaddam IV) et sa muse Amanda Lear (la princesse Irulan) et Orson Welles (le baron Harkonnen). Rien que ça !

Mais quand on écoute Jodorowsky, on comprend vite que le bonhomme (pourtant âgé de 83 ans au moment du tournage du documentaire) est doté d’une force de conviction peu commune. Aujourd’hui encore, il semble animé d’une flamme qui pourrait maisser penser qu’il n’a pas complètement abandonné l’idée de réaliser ce film... Il faut avouer que c’est impressionnant. Et en même temps, il ressort de tout cela un aspect un peu antipathique du personnage, qui n’a pas hésité apparemment à sacrifier deux années de la vie de son fils, qui devait interpréter le rôle de Paul Atréides (le héros de Dune) à son projet.

JPEG - 63 ko

Malheureusement pour lui, il s’est heurté à la méfiance d’ Hollywwod, qui croyait en son projet mais pas en lui, qui était réputé ingérable. Il faut dire également que même aujourd’hui, l’idée d’un film qui durerait 12h (et même probablement plus), semble utopique.

La question que pose le documentaire de Franck Pavich est la suivante : la non-réalisation de ce film est-elle un tournant dans l’histoire du cinéma de SF ? Selon Jodorowski, le film devait "créer quelque chose de sacré, de libre, avec une vision unique". Son film devait "ouvrir les esprits". Peu de temps après, Star Wars est sorti, établissant les bases du blockbuster d’aujourd’hui. Mais que se serait-il passé si le Dune de Jodorowsky était sorti avant ?

Au vu des talents qu’il avait réussi à réunir, on est en droit de se poser la question. Moebius + O’Bannon + Foss + Giger, ce n’est ni plus ni moins que l’équipe qui a créé Alien peu de temps après l’échec de Jodorowsky, et c’est sans doute tout sauf un hasard, ces quatre-là s’étant trouvés des affinités communes ! Le documentaire nous montre d’ailleurs très bien, au delà d’Alien, à quel point le projet Dune a pu influencer la SF actuelle.

Si vous êtes un vrai fan de SF, vous baverez sans doute d’envie à la vue de cet énorme pavé, dessiné par Moebius et illustré par Foss et Giger, qui fut envoyé aux studios d’Hollywood et décrivait plan par plan, mouvements de caméra inclus, l’intégralité du film imaginé par Jodorowsky. Il n’en resterait plus que deux exemplaires dans le monde...

JPEG - 78 ko

Si le projet avait abouti, il n’est pas certain que les fans de Frank Herbert auraient apprécié les libertés prises par le réalisateur par rapport à l’oeuvre de l’écrivain. On ne le saura jamais...à moins que quelqu’un reprenne le flambeau ?

Car on a presque l’impression que c’est l’objectif de ce documentaite fascinant ! Comment cela se terminera-t-il ? On pourrait imaginer que l’énorme pavé en question soit édité, auquel cas il est probable que les fans de SF se rueraient dessus. Mais on pourrait également imaginer que quelqu’un se décide à reprendre le projet de Jodorowsky...

Dans cas, on oublierait peut-être le Dune de David Lynch, assez controversé à sa sortie et qui, dans le documentaire, est totalement ridiculisé en l’espace de quelques secondes.

Mais hélas, aujourd’hui, on ne peut que regretter que Jodorowsky et son ami et associé de l’époque Michel Seydoux, puisqu’il ne leur manquait que 5 millions de dollars pour boucler leur budget, n’aient pas eu une idée toute simple et qui a fait ses preuves avec George Lucas et d’autres par la suite : celle de saucissonner leur oeuvre en nplusieurs parties. Avec une trilogie, par exemple...

Voilà donc un documentaire qui, si vous aimez la SF et vous intéressez à son histoire, vous mettra l’esprit en ébullition ! Tout en vous laissant sur votre faim puisque en principe, vous ne verrez jamais ce fameux film, pas plus que son incroyable story-board... Grrrrr !

Cliquer ici pour commander le Blu-ray ou le DVD sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Documents joints

MPEG4 - 32.3 Mo
MPEG4 - 32.3 Mo

Agenda

<<

2017

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite