La SF et ... le sport ! -- Votre note ?


La SF et ... le sport !

vendredi 28 mai 2010
par Didier Giraud
popularité : 3%

Un thème futile, le sport ? Peut être ... Mais si on creuse un peu, on se souviendra qu’on n’est jamais très loin avec le sport de la sublimation de la guerre, que le sport a parfois été l’occasion pour des minorités de s’exprimer et de lutter contre l’oppression, que la culture de la performance et de la beauté qui sont sous-jacentes constituent aujourd’hui de vrais sujets de société et surtout ... que le sport est un formidable spectacle, un fantastique divertissement, mais aussi un outil de manipulation des masses, susceptible de connaître des dérives dangereuses au travers, par exemple, de spectacle du type "télé-réalité". Autant de sujets, a priori, dont la SF aurait pu, aurait du s’emparer. Alors ... ?

Alors ... on peut toujours se creuser la tête, il n’y a pas grand chose à signaler !

Evidemment, on pense tout d’abord à Rollerball (la version des années 70, pas le remake avec Jean Reno). Avec ce film de Norman Jewison, on était en plein dans le sujet de l’utilisation du sport dans un but politique.

Une vingtaine d’années plus tard, on retrouvait à peu de chose près les même thèmes, cette fois dans un cadre post-apocalyptique, dans Le Sang des Héros, un film injustement méconnu avec l’excellent Rutger Hauer et Joan Chen et dans lequel des équipes pratiquent une version particulièrement brutale de football américain.

Mais exception faite de ces deux films, il faut bien reconnaître que le thème du sport n’a jamais été traité par le cinéma de SF, à deux exceptions près : le sport automobile et la téléréalité.

En 1975 (la même année que Rollerball !) sortait en effet La Course à la Mort de l’an 2000, avec Sylvester Stallone et David Carradine, un film devenu peu à peu culte ... suffisamment pour qu’un remake, Death Race, soit réalisé par Paul W. Anderson en 2008, la même année que Speed Racer, des frères Wachowski.

Ces dernières années, toutefois, on a vu apparaître au cinéma un thème au contour très flou et variable, utilisant parfois le sport de manière accessoire, inspiré parfois du phénomène récent de la télé-réalité, parfois des jeux vidéo et de la réalité virtuelle, mélangeant à la fois le jeu, le sport et le combat, voire le guerre. On pourrait citer dans cette catégorie hétérogène des films aussi différents que Le Prix du Danger d’Yves Boisset (plagié ensuite par Running Man) Battle Royale, Avalon ou Ultimate Game

Du côté de la littérature, le bilan est encore plus triste : mis à part Marche ou Crève de Stephen King (sorte de compétition ultime dans laquelle 1 seul des 100 concurrents peut sortir vivant), je ne parviens à retrouver trace d’un roman dont un sport serait le thème principal !

C’est plutôt au jeu, davantage qu’au sport, que les écrivains de SF se sont intéresés, le plus souvent lié à une réflexion sur la politique et l’accès au pouvoir. De ce côté là, on a plutôt été gâtés, avec des chefs d’oeuvre tels que L’Homme des Jeux de Iain Banks, son second roman du fameux cycle de la Culture ou encore les romans de Philip K. Dick Loterie Solaire et Les Joueurs de Titan.

Quant au jeu vidéo en lui-même, il n’a guère fait preuve d’originalité puisque là aussi, les principales réalisations tournent autour de versions plus ou moins futuristes de courses automobiles (avec des titres tels que les F Zero sur Nintendo, Megarace ou Podracers sur PC) ou des jeux de baston façon Mortal Kombat ou Street Fighter (tous deux adaptés de manière assez lamentable au cinéma...) qui mélangent la plus souvent arts martiaux et univers futuristes.

On le voit, il n’y a pas de quoi se relever la nuit ... et il n’y a pas de quoi non plus se désintéresser de Roland Garros ou de la Coupe du Monde ! C’est peut être pour cela d’ailleurs que le sport a été si peu utilisé : c’est un véritable challenge pour une oeuvre de fiction (roman ou film) d’arriver à se hisserà la hauteur du sport, le vrai, celui qui constitue un tel spectacle, si riche en suspense et en émotions, au point de fédérer des centaines de millions de spectateurs sur l’ensemble de la planète sur un seul événement ...


Les amateurs de SF auront reconnu l’image illustrant cet article, tirée du film Tron, pour les besoins duquel le scénariste avait inventé un sport (qui se joue avec un genre de freesbee) qui fut ensuite repris dans plusieurs jeux vidéo.



Commentaires  (fermé)

Logo de Didier Giraud
lundi 31 mai 2010 à 21h41, par  Didier Giraud

Pour Sheckley, je savais ! Pour le reste... c’est une belle illustration de mes lacunes en matière de SF française :)
Merci pour les idées de lecture et pour ce commentaire qui complète l’article.

Logo de Patrick M
lundi 31 mai 2010 à 21h34, par  Patrick M

à propos de sport et littérature SF



je pense qu’en se creusant un peu la tête on peut trouver quelques références.

en voilà quelques unes :

Les Olympiades truquées, Joëlle WINTREBERT

La Guerre olympique, Pierre PELOT

Wang, Pierre BORDAGE

Blood Bowl, Matt FORBECK ( là je pousse le bouchon un peu loin :o) )

et Rollerball est tiré d’une nouvelle de William HARRISON

de même que Le Prix du Danger est tiré d’une nouvelle de Robert SHECKLEY ...

Patrick M

Agenda

<<

2019

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 août 2010 - Les Mondes Etranges sur Facebook !

Désormais, tous les articles comporteront le fameux bouton "j’aime" qui vous permettra de (...)

31 août 2009 - Les Toons plus forts que les super-héros !

Si tout se passe comme prévu ... Disney devrait se payer Marvel, la célèbre "maison des idées" (...)

18 octobre 2008 - Nouvelle brève

Moebius, alias Gir, Alias Jean Giraud, vous connaissez ? C’est LA référence de la bande (...)

11 février 2008 - Black Sheep

Prix du Jury et Prix du Public à Gerardmer, ce Black Sheep est sans doute à ne pas rater, avec (...)

9 janvier 2008 - 30 Jours de Nuit

Encore une adaptation de comics ! Produite par Sam Raimi et réalisée par David Slade (le (...)

publicite