Eclosion (The Hatching) -- Votre note ?


Eclosion (The Hatching)

Ezechiel Boone
vendredi 10 février 2023
par Didier GIRAUD
popularité : 3%

Dans la jungle, un milliardaire en vacances assiste avec horreur au massacre de plusieurs membres de son petit groupe de touristes, dévorés vivants par une horde d’araignées. Peu de temps après, la Chine déclenche l’explosion d’une bombe nucléaire sur son propre territoire. S’agissait-il d’un accident ou d’autre chose ? En Inde, New Delhi est en proie à une horrible invasion et les Etats Unis ne tardent pas à être touchés lorsqu’un porte-conteneurs en provenance de Chine s’échoue sur la côte californienne. Mélanie, une entomologiste spécialisée dans les araignées a reçu peu de temps avant un sac d’oeufs en provenance du Pérou, datant apparemment de plusieurs milliers d’nnées. Mais contre toute attente, les oeufs finissent par éclore, libérant des araignées d’une espèce inconnue, terriblement agressives. Appelée par son ex-mari, chef de cabinet de la Présidente des Etats Unis, Mélanie se retrouve au coeur de la lutte contre ces redoutables araignées, qui se reproduisent à une vitesse folle et menacent de faire un carnage sur le territoire américain et au-delà, dans le monde entier...

S’il y a une phobie très largement partagée par les êtres humains, c’est bien celle des araignées.

Elle a d’ailleurs été portée à de nombreuses reprises à l’écran, avec des films tels que Tarantula ! (1955), l’Invasion des Araignées Géantes (1975), l’Horrible Invasion (1977), Arachnophobie (1990) ou encore Arac Attack (2002), pour n’en citer que quelques-uns (sans compter un assez grand nombre de nanars .

Mais dans la littérature d’horreur, on peut s’étonner que cette phobie ait été aussi peu (voire pas du tout) exploitée. Même des auteurs très prolifiques et ayant à peu près fait le tour de tous les thèmes classiques du genre (comme Stephen King, Dean Koontz ou Graham Masterton) n’ont consacré aucun roman à ces créatures velues à huit pattes, James Herbert ayant pour sa part préféré imaginer l’humanité aux prises avec des rats. Quant à Vernon Vinge, sa civilisation arachnéenne (et extra-terrestre) dans Au Tréfonds du Ciel n’a rien de terrifiant, bien au contraire !

Il reviendra donc à Ezekiel Boone (de son vrai nom Alexi Zentner) le mérite d’être le premier à nous proposer une apocalypse à huit pattes ! Et le moins qu’on puisse dire est qu’il le fait avec un certain talent.

Sur la forme, le roman n’a rien de bien original. Il est construit comme le serait un film catastrophe ou une série, s’intéressant à divers personnages situés en différents lieux, ce qui permet de mieux rendre compte de la nature planétaire de la menace. On imagine d’ailleurs assez bien ce que le roman pourrait donner à l’écran ! Ezekiel Boone partage avec Stephen King ce talent consistant à écrire comme s’il pensait déjà à une future adaptation... Et l’auteur sait aussi parfaitement doser ses effets pour faire monter le suspense comme il se dit, faisant de son roman un véritable "page turner" qu’on dévore plus qu’on ne le lit !

Mais l’auteur partage un autre talent, encore plus précieux, avec le maître de l’horreur, celui de donner vie et profondeur à des personnages ordinaires qui, chez d’autres, ne seraient que des clichés, comme ce policier divorcé qui a du mal à accepter le remariage de son ex et à concilier sa vie professionnelle avec l’éducation de sa fille, ou encore cette scientifique accaparée par son travail et elle aussi divorcée... sans parler de la Présidente des Etats Unis, un personnage désormais habituel dès qu’il est question de catastrophes, d’apocalypse ou d’invasion extra-terrestre ! Mais même si Ezekiel Boone, en bon américain, succombe à cette sale manie de mettre en scène son chef d’Etat, le roman reste suffisamment crédible pour inspirer la peur aux arachnophobes que nous sommes tous, à des degrés divers.

Tout commence comme il se doit, dans une jungle reculée, avec une scène qu’on pourrait croire sortir de Quand La Marabunta Gronde, ce vieux film qui nous montrait une invasion de millions de fourmis (un phénomène bien réel). Car l’auteur a choisi de traiter son invasion d’araignées sous l’angle de leur nombre. Il ne s’agit pas dans Eclosion de quelques araignées qui se glisseraient subrepticement un peu partout, ni d’araignées plus ou moins géantes, ou encore plus ou moins venimeuses. Non, ici, elles se déplacent en nuées innombrables, se reproduisent à une vitesse phénoménale et présentent l’étonnante caractéristique d’être de redoutables carnivores !

On en apprendra un peu plus sur elles grâce au personnage de Mélanie, brillante entomologiste... Mais juste ce qu’il faut pour nous réserver un twist final qui constitue un "cliffhanger" destiné à nous donner envie de lire la suite : Infestation !

Cliquer ici pour commander le roman sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2024

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite