Nathalie Suteau -- Votre note ?
1 vote


Nathalie Suteau

Son premier roman : Les Fauche-Mort
mardi 16 septembre 2008
par Didier Giraud
popularité : 1%

Si vous voulez tout savoir sur les vampires de Natalie Suteau ... il vous faudra acheter son roman, désolé :) Mais si vous voulez vous faire une idée de son style d’écriture, et de la personnalité de ses deux héros, alors lisez ce qui suit. Les hommes, attention : vous allez adorer le journal de Julie ! Et les femmes, vous êtes prévenues : Milo va vous séduire ...

Début de l’extrait, publié avec l’accord de l’auteur. Toute reproduction interdite.

Cliquez sur les numéros ou sur la flèche pour découvrir les autres pages.


LES FAUCHE-MORT

Journal de Julie – Mardi 27 août 2002

Je viens d’acheter un nouveau livre : Faust de Goethe. Ce petit livre m’occupera pendant mon voyage… enfin je l’espère.

Journal de Julie – Lundi 2 septembre 2002

J’ai passé deux journées délicieuses à Londres, mercredi et jeudi dernier. Je n’ai même pas eu besoin d’ouvrir mon Faust.

Mon avion n’arrivait pas. De violents orages s’étaient abattus sur l’Ile-de-France le matin de mon départ et tous les vols étaient retardés. Je me suis assise dans le terminal 1 de Roissy Charles-de-Gaulle et j’ouvrais tranquillement mon livre quand la mallette d’un ordinateur portable a violemment heurté mon bouquin qui est allé valser à trois mètres de là. L’individu qui portait la coupable mallette s’est excusé dans une langue indéterminable, mélange de français, d’anglais et d’italien et s’est précipité pour ramasser le livre avant même que j’aie eu le temps de voir son visage. Mes protestations contre un tel acte de violence gratuite n’ont pas eu le temps de voir le jour : j’avais devant moi un véritable ange latin, mignon à croquer, tout jeune. « Vous êtes Française ? Je suis désolé, je crois que j’ai raté ma correspondance, il faut que j’aille vérifier. Au revoir. ». Avant même que j’aie pu dire un mot, l’ange avait disparu.

Il n’a pas tardé à revenir, rassuré : « Vous prenez le vol pour Londres ? » me demanda-t-il. Je lui ai répondu par l’affirmative et il s’est assis à mes côtés : « J’avais peur d’avoir raté ma correspondance, je viens de Naples et mon avion avait du retard, c’est la première fois que je prends l’avion. » J’ai glissé quelques mots d’usage pour le rassurer. En bon Italien qui ne peut pas s’empêcher de parler pour ne rien dire, il s’est mis à poursuivre la conversation. J’ai refermé mon livre pour le ranger : mon aventure avec Claude commençait à devenir lointaine et je n’avais plus touché à la catégorie des moins de dix-huit ans depuis ma majorité, par respect de la législation sur les détournements de mineurs.



Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite