Delirius -- Votre note ?
1 vote


Delirius

Lob & Druillet
jeudi 10 septembre 2009
par Didier Giraud
popularité : 8%

Un tyran règnant sur un empire s’étendant sur plusieurs galaxies, de nombreuses races d’extra-terrestres, des vaisseaux spatiaux de toutes tailles et de toutes formes, un héros hors-la-loi et rebelle allant de planète en planète avec son meilleur ami... Effectivement, il y a du Star Wars chez Druillet et du Han Solo chez Lone Sloane : Lone est en anglais l’abréviation de Alone, seul, ce qui est assez proche de Solo ... et Sloane a les yeux rouges, comme un certain Thrawn que les fans de l’univers de Star Wars connaissent bien ! Mais que je sache, Druillet n’a pas intenté de procès à George Lucas ...

Héros solitaire ou presque (puisqu’il est toujours accompagné de son ami Yearl), Lone Sloane a juré de combattre le Tyran Shaan.

Une nouvelle occasion se présente lorsqu’il est contacté par les prêtres de la Rédemption Rouge, qui lui proposent une mission l’amenant sur la planète Delirius, une sorte de Las Vegas à la puissance 1000 ... Consacrée aux jeux et aux plaisirs sous toutes leurs formes, la planète est une source de revenus phénoménale pour Shaan. Mais evidemment, le trésor est bien gardé et Lone Sloane va devoir en outre faire face aux complots de la Rédemption Rouge, qui cherche à renverser le gouverneur de Délirius pour prendre le pouvoir.

Ce qui n’est plus guère original en 2009 l’était en revanche en 1972... Il serait donc injuste de critiquer cet album au prétexte que le scénario de Lob est aujourd’hui devenu un "classique" de la SF ! Certes, la vision d’un futur décadent, rappelant à bien des égards (combats cruels de gladiateurs, excès en tous genres, corruption généralisée) la fin de l’empire romain, nous a souvent été proposée par la SF, mais ....

JPEG - 5.1 ko

Mais il y a les dessins de Druillet ! Avis aux cartésiens et autres amateurs de lignes parallèles et perpendiculaires : le style de Druillet est, du moins en apparence, totalement déstructuré. Au lecteur de faire l’effort de deviner dans quel sens lire les différentes "cases" ... lorsqu’il y en a ! Druillet compose en effet ses planches de manière globale et même les "bulles" doivent se plier à son exigence graphique, avec des formes et des tailles les intégrant de la manière la plus esthétique dans le décor ! Et tant pis si pour cela il faut adopter une police de caractères de la taille de pattes de mouche et tant pis si pour lire la BD il faut parfois incliner la tête (ou l’album, c’est au choix) ...

JPEG - 6.2 ko

Mais on lui pardonne, car ses dessins sont superbes, ici à dominante rouge, sans doute pour évoquer le sexe et la violence. De plus, le rythme imposé par des planches parfois composées de nombreuses cases et d’autres de dessins en pleine page (voire double page) donne à cet album un style très cinématographique... il ne manque plus qu’une bonne bande son !

Cliquer ici pour commander la BD sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite