Inception -- Votre note ?
1 vote


Inception

Christopher Nolan
samedi 24 juillet 2010
par Didier Giraud
popularité : 8%

Dom Cobb est un extracteur, autrement dit un voleur, spécialisé dans l’espionnage industriel... Avec une petite équipe de complices, ils s’introduisent dans les rêves des autres pour y trouver des informations confidentielles. Jusqu’au jour où Saito, un homme d’affaires très influent lui confie une mission considérée très dangereuse, une inception : il ne s’agit pas de voler un secret ou un souvenir, mais d’implanter une idée dans l’esprit du sujet. En échange, Saito fera en sorte que Cobb puisse rentrer chez lui, aux Etats Unis, où il est recherché et s’engage à faire lever les charges qui pèsent sur lui. Cobb accepte et commence à constituer une équipe pour cette mission presque impossible ...

Bande annonce IMG/flv/Inception-2.flv

A peine sorti, Inception faisait déjà parler de lui, avec des commentaires unanimement élogieux, certains n’hésitant à le qualifier de "nouveau Matrix".

Certes, Inception partage avec Matrix l’exploration d’un univers virtuel, un univers onirique au lieu d’être informatique mais qui, comme celui du film des frères Wachowski, est régi par un certain nombre de règles et possède ses propres particularités (y compris la possibilité de changer les lois de la physique) et ses propres dangers. Mais les comparaisons s’arrêtent là. Alors que l’univers de Matrix était très influencé par la culture manga, celui d’Inception est plus classique et le film s’inscrit dans la grande tradition des plus grands films de braquage, à la manière de L’Affaire Thomas Crown ou, plus récemment d’ Ocean Eleven.

Le grand point fort d’Inception, c’est son scénario. Il paraît que Christopher Nolan l’avait en tête depuis 10 ans, soit bien avant qu’il réalise Batman Begins... ce ne serait guère surprenant, tant il s’avère riche et complexe.

L’univers onirique imagé par le réalisateur est en effet fascinant et s’appuie sur des phénomènes que chaque spectateur a eu l’occasion d’exprimenter de nombreuses fois. Le fait que le temps s’écoule plus vite en rêve, le fait que l’environnement extérieur puisse influencer le déroulement d’un rêve, le réveil brutal provoqué par certaines sensations... tout cela est utilisé de manière particulièrement habile par le scénario.

JPEG - 70.6 ko

C’est ainsi qu’on apprend qu’il est possible (mais dangereux) de descendre de plus en plus profondément dans le subconscient d’un rêveur en imbriquant un rêve dans un autre (le rêveur rêve qu’il s’endort et se met à rêver ...) ; que le subconscient du rêveur crée des "projections" dans le rêve, des personnages qui vont tenter de le protéger et de le débarrasser des intrus, surtout lorsque le rêveur se rend compte qu’il est en train de rêver et d’être manipulé ; que certaines personnes font appel à des extracteurs pour les entraîner à résister à toute tentative d’extraction ; que la mort au cours d’un rêve provoque en principe le réveil, à moins que le rêve soit trop profond, auquel cas l’esprit du rêveur peut se perdre à jamais dans les limbes ; que chaque extracteur doit posséder un "totem", un objet lui permettant de distinguer à coup sûr le rêve de la réalité ...

Cette confusion entre rêve et réalité donne un côté très "dickien" (Philip K. Dick) au scénario, qui l’exploite très habilement, notamment au travers du personnage interprèté par Marion Cotillard. C’est d’ailleurs sur une ambigüité que se termine le film, un fin qui ouvre subtilement (ce qui est assez rare) la porte à une suite éventuelle.

JPEG - 52.4 ko

L’autre atout du film, c’est son casting, avec le plaisir de découvrir enfin Leonardo Di Caprio dans un film de SF, mais aussi avec une remarquable Mario Cotillard, Tom Hardy (Shinzon dans Star Trek Nemesis et pressenti pour remplacer Mel Gibson dans Mad Max 4), Michael Caine (le fameux Alfred dans Batman Begins et The Dark Knight)...

Quant aux scènes d’action, on sait que Christopher Nolan les maîtrise. Mais peut être y en a-t-il un peu trop... ? C’est vrai que certaines d’entre elles valent le détour, mais bon nombre d’autres restent assez ordinaires et tirent le film vers le bas. Sur les 2h28 que dure Inception, peut être aurait-il mieux valu couper réduire d’un petit quart d’heure ses fusillades sans grand intérêt...

Mais pour le reste, il faut avouer qu’Inception frôle la perfection et nous propose un véritable film de SF, finalement assez séduisant en dépit de sa complexité pour le grand public, qui n’en finit pas de s’extasier sur des effets spéciaux certes remarquables, mais qu’il aurait pourtant pu voir il y a une dizaine d’années dans Dark City !



Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite