Les Frères Grimm (The Brothers Grimm) -- Votre note ?
6 votes


Les Frères Grimm (The Brothers Grimm)

Terry Gilliam
mardi 10 août 2010
par Didier Giraud
popularité : 7%

Wilhelm et Jacob Grimm sont de brillants ... arnaqueurs ! Aidés par une petite équipe (la Grimm Team !), ils profitent de la crédulité des paysans de l’époque pour les débarraser de créatures monstrueuses qu’ils ont eux même créées, à grands renforts d’effets spéciaux, ce qui leur vaut une certaine réputation. Du coup, lorsque le général Delatombe doit faire face à de mystérieuses disparitions d’enfants qui terorisent la population, c’est à eux qu’il fait appel. Contraints et forcés, les deux frères vont devoir s’enfoncer dans une forêt enchantée pour résoudre le mystère et ramener les enfants disparus ...

Bande annonce IMG/flv/LesFreresGrimm.flv

Ne cherchez pas une quelconque vérité historique dans ce film : il n’y en a pas ! Les véritable frères Grimm étaient de brillants linguistes, qui n’ont fait que complier des contes, mythes et légendes qu’ils n’ont fait que transcrire (comme Charles Perrault, d’ailleurs). Un travail de bibliothécaire évidemment bien moins "glamour" que celui des frères Grimm selon Terry Gilliam, deux personnages aux caractères opposés. Wilhelm (Matt Damon) est le plus aventureux des deux, le plus audacieux aussi ... mais aussi le plus matérialiste et le plus motivé par l’argent ! Jacob (Heath Ledger) est celui qui est, dans l’esprit, sans doute le plus proche des véritables frères Grimm. Passionné par les contes et légendes, doté d’une forte imagination, il croit en la magie mais, du fait d’un tempérament plus timoré et réservé, se trouve sous l’influence de son frère, qui l’entraîne plus ou moins contre son gré dans ses entreprises douteuses.

JPEG - 90 ko

Tout va changer, évidemment, lorsque lesdeux frères vont se retrouver confrontés à de véritables créatures fantastiques et une véritable sorcière. C’est là aussi que le film décolle véritablement et que le scénario prend toute son ampleur. Il y a en fait deux façons de voir Les Frères Grimm. La première consiste à trouver un peu facile le procédé consistant à nous montrer tour à tour les personnages de ces contes universellement connus que sont Hansel et Gretel, un loup-garou, le petit chaperon rouge, la Reine obsédée par sa beauté (Monica Bellucci), les haricots magiques magiques et même le petit bonhomme de pain d’épices (un conte qui n’a rien à voir avec les frères Grimm) ! La seconde consiste à se laisser porter par un scénario qui utilise habilement ces différents éléments... et en ajoute d’autres, pour former un ensemble plutôt cohérent.

JPEG - 55.3 ko

S’il y avait une critique à adresser à Terry Gilliam, ce ne serait pas celle d’avoir multiplié les références aux contes des Frères Grimm dans un film qui leur est consacré ! Ce serait plutôt de rester en permanence sur le fil qui sépare des genres biens distincts, que Terry Gilliam semble s’ingénier à mélanger ! Comme toujours, Gilliam utilise l’humour, mais on ne peut qualifier Les Frères Grimm de comédie. Son film contient de nombreux éléments qu’on pourrait qualifier de "merveilleux", mais on reste très loin de l’univers d’Alice Au Pays des Merveilles de Tim Burton. Plusieurs scènes auraient leur place dans un film fantastique (le loup-garou, l’enfant avalé par le cheval, la transformation de Sasha, les décors grouillants d’insectes rampants, les racines de la forêt enchantée), sans qu’on puisse qualifier Les Frères Grimm de film d’horreur.

Par ailleurs, certains spectateurs français n’apprécieront sans doute que moyennement de se voir dans le rôle de "méchants" particulièrement antipathiques, tortionnaires pervers et occupants exploitant sans vergogne la population locale ! Il est vrai que ce choix d’une période et d’un lieu bien précis, à savoir une région allemande occupée par les troupes napoléoniennes, ressemble fort à un règlement de comptes... Mais cela doit-il vraiment nous surprendre, de la part d’un réalisateur ayant adopté la nationalité anglaise ? Et plaisanterie mise à part, on peut bien supporter, pour une fois, que les méchants français soient opposés aux gentils allemands, non ?

JPEG - 201.4 ko

Ne s’adressant spécifiquement ni aux jeunes ni aux adultes, ni aux amateurs de fantastique et d’horreur ni au grand public, Les Frères Grimm a logiquement eu du mal à trouver son public et ne restera pas dans les mémoires comme un des meilleurs films de Terry Gilliam qui avait, il est vrai, placé la barre assez haute avec Brazil et L’Armée des 12 Singes ! Il n’en reste pas moins que le film, après un démarrage un peu poussif, s’avère plutôt divertissant. On regrettera simplement que Terry Gilliam ne soit pas allé plus franchement dans un sens ou dans un autre, pour faire des Frères Grimm une véritable comédie (en allant plus loin dans l’absurde qui est généralement sa "patte") ou un film véritablement noir. Mais il est vrai aussi que ce film est à l’image des contes pour enfants qui, eux aussi, mélangent allègrement l’horreur au merveilleux !

Commander le DVD ou le Blu-Ray sur Amazon et soutenir les Mondes Etranges !

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite