The Devil’s Rock -- Votre note ?
5 votes


The Devil’s Rock

Paul Campion
mardi 21 février 2012
par Joe Black
popularité : 13%

Durant la seconde guerre mondiale, 2 commandos néo-zélandais sont envoyés en mission pour tenter de détruire des places de défense fortifiées sur une ile française, mais ce qu’ils vont découvrir va bien au delà... Au milieu d’une véritable boucherie, le Colonel SS Klaus Meyer, du Germanen Orden, utilise un grimoire pour invoquer les forces du mal et tenter d’assurer à tous prix la victoire de l’Allemagne.

IMG/flv/The_Devil_s_Rock_--_Trailer.flv

Un bon petit film aux moyens simples, pas prétentieux, mais bien efficace. Grâce tout d’abord à son scénario sous forme de huis clos oppressant mêlant seconde guerre mondiale, nazisme et sciences occultes, puis ensuite l’idée qui en découle de situer l’histoire sur une ile dans un bunker glauque au possible avec ces étroits couloirs sombres qui renforcent le sentiment d’angoisse, ajoutez 3 bons acteurs principaux convaincants, de bons effets spéciaux et maquillages... et le tour est joué !

PNG - 562.6 ko

Pour situer nous sommes au niveau d’un très bon épisode de Au delà du réel, objectivement c’est vrai que le scénario manque un peu de rebondissements pour un averti du genre, il aurait peut être fallu un petit twist version Night Shyamalan (Devil) pour vraiment désarçonner un peu plus les habitués...

PNG - 801.6 ko

Au cinéma, l’idée de mêler nazisme et sciences occultes n’est pas nouvelle ; nous l’avons déjà vu par exemple dans la bonne adaptation de HellBoy de Guillermo Del Toro, plus récemment encore dans le surprenant Blood Creek de Joel Schumacher (le Nombre 23, Batman Forever, Le Fantôme de l’Opéra) ou même dans certains mangas (comme au début d’Urotsukidoji 2)... intrigué, je me suis demandé quelle pouvait bien être la part de réalité qu’il pouvait y avoir dans tout ça ?

PNG - 540.6 ko

C’est vrai, nous connaissons tous au moins une partie de l’Histoire de la 2nd guerre mondiale, nous connaissons évidemment l’aspect politique du nazisme, à ce titre le spectateur a l’impression d’être en terrain connu, et pour le scénariste ça lui permet d’utiliser tous les codes du genre ; ce qui est sûrement beaucoup moins connu c’est que le nazisme a également un aspect théologique, mystique, ésotérique, c’est ce qui est exploité dans ce film (la croix gammée est elle même un symbole inspiré du religieux dans plusieurs cultures).

PNG - 800.2 ko

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, des officiers spéciaux, des théoriciens, des idéologues du parti national socialiste ont étudié les religions, les questions magiques occultes, les pratiques chamaniques, le tout dans un mouvement s’apparentant au théosophisme (une sorte de discipline "pluri-théologique"). Le chef des SS et "architecte de la solution finale", un des bras droit d’Hitler, Heinrich Himmler lui même, s’intéressa à la question de "spiritualiser le mouvement nazi" et le Germanen Orden, un groupe proche de l’aryanisme (lié à l’ordre de Thulé), exista bien, il s’est chargé d’explorer les connaissances magiques, mystiques, ésotériques, pour combattre "l’ennemi", le "non aryen" et favoriser l’avènement du "sur-homme germanique"... le postulat du film part du principe que ces recherches secrètes aient en partie abouti ! le Colonel SS réussissant -pour commencer- à invoquer une démon femelle-Varou, sorte de succube, qu’il souhaite utiliser comme arme à son gré.

PNG - 397.7 ko

Ce qu’il faut peut être plus retenir, ce n’est pas un "satanisme nazi", comme on peut l’y réduire souvent dans le cinéma ; le nazisme était en quête de "racines" notamment spirituelles, il exploita la mythologie germanique, il chercha même à réfuter toutes concordances que l’Allemagne pouvait avoir avec le christianisme (la question du "christianisme de la race aryenne" se posa fortement)... Mais après tout, ceci n’est pas si étonnant, dans une quête forcenée de pouvoir, le pouvoir spirituel et religieux est loin d’être négligeable : ce pouvoir permettait d’ancrer le mouvement politique dans quelque chose d’universel, le nazisme, l’eugénisme, n’étant plus seulement propagande politique menée par la volonté des hommes, elle devenait de fait par ce biais quasi "oeuvre divine incontestable réalisée par des élus", une sorte "d’Opus Dei" version nazi... on comprend tout l’intérêt de la chose ! et, dans une guerre sauvage où tous les coups sont permis, pourquoi se priver de la magie et autres sciences occultes comme atouts potentiels supplémentaires pour la victoire ? Même si par la suite, paradoxe du régime, il persécuta les franc-maçons, les croyants et réfuta même toutes croyances religieuses, le grand Reich mégalomane étant lui même au fond probablement trop fier pour avouer ouvertement se référer à quelconques de ces éléments religieux ou ésotériques... comme quoi, même si l’idéologie barbare tentait de se draper dans la mystique, la spiritualité nazi trouvait bien vite ses limites.

PNG - 1.6 Mo

Je referme la petite parenthèse divaguante "historico-fantastique", il s’agit là plus de spéculation dont on pourrait débattre des heures, mais en creusant un peu, sur les bases de ce qui précède, on se dit vraiment que ces sujets sont une vraie mine d’or potentielle pour scénarios fantastiques et autres uchronies ! Paul Campion pourrait sans problème donner une suite à cette oeuvre (qui s’achève sur le débarquement alliés et une note assez "ambiguë"), pourquoi pas en suivant l’itinéraire du fameux grimoire de magie noire qui "changerait de camp" et en s’attachant à son utilisation, en ancrant le tout dans l’Histoire... Espérons que le succès de ce long métrage à l’ambiance si particulière lui permettra l’accès à des budgets plus conséquents et facilitera ses futures créations.

A signaler quand même pour finir, je regrette l’aspect sexiste et bêtement misogyne qu’a suscité ce film (rapport à la "femme tentatrice")... et je ne comprends pas pourquoi le marketing a cherché à surfer sur ça, le film n’en a pas du tout besoin ! ("War is a bitch" comme slogan je pense on pouvait trouver facilement beaucoup plus fin et pertinent... à la limite je comprends mieux, en tant que compatriote néo-zélandais la référence de la jaquette à Braindead et Peter Jackson... mais bon, j’ai malgré tout du mal avec ces slogans de jaquette !)

Amateurs de huis clos fantastiques : foncez !

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


Pour poursuivre sur le thème du mystique : voir l’article sur la religion dans les univers fantastiques.



Agenda

<<

2018

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite