Un Pont de Cendres -- Votre note ?


Un Pont de Cendres

Roger Zelazny
lundi 18 février 2008
par Didier Giraud
popularité : 11%

L’idée que la télépathie puisse être une malédiction aussi bien qu’une bénédiction n’est pas nouvelle. Elle a souvent été exploitée dans de nombreux romans,tels que l’Oreille Interne ou encore l’Homme dans le Labyrinthe, de Silverberg. Le cas de Dennis Guise, le héros de Un Pont de Cendres, est toutefois assez extrême ...

En effet, Dennis Guise est un télépathe hyper-puissant... si puissant que depuis sa naissance il vit dans un état de catatonie totale. Ses parents ont beau essayer de l’amener dans les endroits les plus reculés... rien à faire. Car à la différence des autres télépathes, la portée de son pouvoir ne se calcule pas en kilomètres ... elle s’étend à toute la terre.

Toutefois, l’esprit de Dennis Guise est bien vivant. Ne pouvant vivre sa vie normalement, il vit la vie des autres... des individus pris au hasard, dans l’esprit desquels il reste plus ou moins longtemps, accumulant des expériences diverses.

De nombreuses années plus tard, un médecin aura l’idée de l’envoyer sur la lune, beaucoup moins peuplée... ce qui lui permettra d’exercer une nouvelle facette de ses talents, en prenant possession d’esprits du passé, à défaut d’esprits de son époque. Dennis Guise sera ainsi successivement Condorcet, Leonard de Vinci, Archimède ...

Mais tout cela n’est pas le fruit du hasard. La vie de Dennis Guise est manipulée, pour faire de lui une arme. Contre qui ? Contre des extra-terrestres qui depuis des siècles, des millénaires, oeuvrent dans l’ombre pour conduire peu à peu la terre à sa perte au moyen de la pollution, qui en fera du même coup une planète bien plus accueillante pour eux !

Un Pont de Cendres est un curieux mélange des genres. Comme souvent dans les romans de Zelazny, on y trouve un héros doté de capacités extraordinaires, et une lutte entre le bien et le mal. Le thème des pouvoirs psychiques n’en est toutefois pas le thème central, pas plus que l’écologie dont le présence en ce début des années 80 est toutefois remarquable, ni l’idée d’une "terraformation à l’envers" réalisée à nos dépens par des extra-terrestres (idée assez originale, qu’on retrouvera au cinéma quelques années plus tard dans le film très réussi de David Twohy, The Arrival).

Non, la véritable signification du Pont de Cendres, c’est le passé. Un passé qui, loin de disparaître et d’être perdu, laisse une trace, trace un chemin, et constitue une force inexorable, représentée par Dennis Guise Ses expériences accumulées dans le passé et l’esprit des plus grands penseurs de l’Histoire feront-elles de lui une arme qui finira par venir à bout de la menace extra-terrestre ?

Cliquer ici pour commander le livre sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite