DeForest Kelley -- Votre note ?
3 votes


DeForest Kelley

Mais que seraient devenus Kirk et Spock sans ce bon vieux "Bones" ?
dimanche 13 juillet 2008
par Didier Giraud
popularité : 5%

Il faut être honnête : la carrière de DeForest Kelley, mis à part son rôle essentiel dans la saga Star Trek, n’a rien d’exceptionnel. De nombreuses apparitions dans de nombreuses séries, quelques rôles obscurs au cinéma ... Pourtant l’acteur n’est pas mauvais, loin de là. Peut être a-t-il été desservi par un physique assez banal, et a rencontré trop tard ce rôle du docteur McCoy qui aurait pu lancer réellement sa carrière. Mais pour ce qui concerne Star Trek, c’est ... une star !

Sans McCoy ... il est probable que Kirk et Spock se seraient étripés ! Car McCoy, c’est un peu le chaînon manquant entre les deux ... entre l’impulsivité de Kirk et la raison froide de Spock. McCoy, lui, a un peu des deux. Il est un scientifique, ce qui le rapproche du Vulcain. Mais il est aussi humain, avec un côté émotionnel plutôt développé, ce qui le rapproche de Kirk.

Et le fait est qu’au gré des différents épisodes, il se range tantôt du côté de l’un, tantôt du côté de l’autre... et généralement pas de manière très diplomatique.

Dans l’épisode Obsession, par exemple, il menace Kirk de faire un rapport médical le décrivant comme un névrosé ! Et dans Galilée ne Répond Plus, il s’oppose violemment à Spock, le soupçonnant d’être avide du pouvoir de commandement... un soupçon qui reviendra dans d’autres épisodes, lorsque Spock se retrouvera aux commandes de l’Enterprise.

Peu à peu, toutefois, leurs rapports vont se normaliser. McCoy interviendra alors davantage sur le ton de l’humour, soit vis à vis de Kirk qui a tendance à négliger sa santé en situation de crise, soit vis à vis de Spock en se moquant gentiment de son incompréhension des émotions humaines.

En résumé, il sera celui qui amène un certain équilibre à cet équipage si disparate (un capitaine humain et un officier scientifique vulcain, un ingénieur écossais, un officier des transmissions africain, un pilote japonais, un responsable de l’armement russe ...). Il sera aussi celui qui relie cet équipage du futur à notre époque, avec un côté très passéiste et un rejet des technologies nouvelles. McCoy, par exempel, ne supporte pas d’être téléporté ! L’idée qu’on disperse ses molécules pour les réassembler le perturbe ...ce qu’on peut comprendre !

Sa présence n’état pourtant pas gagnée d’avance. Il n’était en effet au générique d’aucun des deux pilotes.Mais au gré des désistements de différents acteurs, et des modifications de la structure de l’équipage décidées par Gene Roddenberry, il a fini par faire son apparition dès le troisième épisode (en fait le premier, après les deux pilotes).

Et peu à peu, sans faire de bruit, Deforest Kelley parvient à imposer son personnage, entre un William Shatner omniprésent dès qu’il s’agit de tirer la couverture à lui (ce qui est de bonne guerre dans l’nivers des séries) et un Leonard Nimoy devenu l’idole des fans, les fameux trekkies. Il est ainsi le héros de bon nombre d’épisodes, et ce dès la première saison avec Ils Etaient des Millions, par exemple.

Il répondra ensuite présent dans chaque film, et fera une apparition dans un épisode de Star Trek Next Generation. Toujours dans ce même registre qui le situe entre le vieux sage et le "poil à gratter" !



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite