Paradis sur Mesure -- Votre note ?


Paradis sur Mesure

Bernard Werber
jeudi 27 novembre 2008
par Didier Giraud
popularité : 6%

Dans son avant-propos, Werber cite notamment A.E. Van Vogt, Fredric Brown, Isaac Asimov, Stephen King et Philip K. Dick. Pas mal, le moins quon puisse dire est qu’il a bon gôut ! Et plutôt bien vu ... Car même si ses nouvelles ne sont pas (encore) du niveau de celles de Dick, il faut avouer qu’il est difficile en les lisant de ne pas, par moment, penser à Brown ou à Asimov.

On le savait, Werber est le roi de la phrase courte, le champion de l’idée qui surpend et de la formule choc, l’empereur du retour à la ligne ! Il est en revanche un peu moins à l’aise dès lors qu’il s’agit d’approfondir la psychologie d’un personnage. Normal, puisqu’il s’intéresse davantage aux idées qu’à ceux qui les pensent ...

Ca tombe bien, ces qualités conviennent parfaitement au format court, qui gomme également ces quelques défauts ! Car plus un récit est long et plus les idées s’affaiblissent, alors que les personnages prennent davantage de place et d’importance.

Il ne faut donc pas s’étonner que les nouvelles de ce recueil soient bonnes, voire excellentes !

D’un côté, les futur possibles.

De l’autre, les passés probables.

(ça y est, je fais du Werber, vous avez vu ? Avec des phrases courtes et des retours à la ligne !)

Les futurs possibles constituent un véritable régal : idées originales poussées à leur extrême limite, souvent avec beaucoup d’humour et de légèreté. On pense tout de suite à Asimov, et le compliment n’est pas mince. Brown n’est pas loin non plus, même si l’humour de Werber est un peu moins tranchant.

Et en parlant d’humour ? D’où viennent, à votre avis, les blagues que les gens se racontent dans les bistrots ou en fin de repas ? Vous ne vous êtes jamais posé la question ? Werber, lui, à une réponse ...

Et si l’avenir de l’homme passait par un changement radical de son mode de reproduction ? Deux nouvelles tentent de répondre à cette question.

Et si, pour éviter de reproduire les erreurs du passé, il fallait l’oublier ? Un sujet d’actualité, alors qu’il est souvent question ces temps-ci de repentance et de devoir de mémoire... pas si léger que ça, Werber, quand il veut ! Comme dans "Ca va vous plaire" dans lequel il laisse échapper un côté un peu rebelle et une nouvelle fois - et ça c’est assez nouveau chez lui - pas très politiquement correct (c’est un compliment). S’agit-il d’un vrai virage pris par un écrivain désormais prêt à nous livrer ses convictions profondes ? Espérons le.

Une petite faute de goût, peut être ? Cette hypothèse d’une apocalypse provoquée par des musulmans... Une tendance qu’on retrouve dans de plus en plus de romans ces derniers temps (Olympos, de Dan Simmons, par exemple). Un peu facile, non ? Mais bon, c’est un détail, on ne va pas lui faire un procès d’intention pour ça.

Quant aux passés probables... ils semblent davantage autobiographiques. Et du coup (est-ce voulu, ou pas ?), le style change, et se fait plus sérieux, plus fouillé... plus classique aussi. Mais pas inintéressant. Les détracteurs vont hurler, dénonçant l’égo surdimensionné de l’auteur, etc ... On s’en fout. L’histoire de Sybilline, pathétique, vous prend aux tripes. Que demander de plus ?

A la lecture de ces Paradis sur Mesure, on finit donc par se demander pourquoi Werber a attendu aussi longtemps avant de se livrer à l’exercice du recueil de nouvelles, tant ce genre de récit semble fait pour lui ... sur mesure, justement !

Cliquer ici pour commander le livre sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


La phrase du livre, tirée de "Ca va vous plaire" : utilisez votre liberté, sinon vous la perdrez. Comme dit Gustave Parking, le comique : "je vous laisse méditer là dessus" ...

Et une autre, rien que pour le plaisir, tirée de "La Guerre des Marques" : "Les premiers bombardements sur MacDonald City par les avions de Burger King ne surprirent personne ...". Moi, si je lis de la SF, c’est précisément pour lire ce genre de phrase !



Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite