Le Verrou -- Votre note ?
3 votes


Le Verrou

Dupa & Eric
mercredi 24 février 2010
par Didier Giraud
popularité : 5%

Quelques années après la 1ère guerre mondiale, un ingénieur débarque dans le nord pour remettre en service une usine désaffectée. Il va découvrir que d’horribles événements s’y sont déroulés et être la victime de plusieurs accidents … comme si l’usine elle-même s’opposait à toute intrusion, comme si elle cherchait à dissimuler un secret. Mais son esprit cartésien va le pousser à refuser toute explication irrationnelle et à chercher à découvrir l’horrible vérité …

Urbain Durandieu est un homme un peu guindé, à l’esprit carré, parfois hautain pour ne pas dire méprisant. D’éducation bourgeoise et ingénieur de formation, il a pour mission de remettre sur pieds des usines abandonnées, plus ou moins détruites par la guerre, comme cette forge du nord de la France.

Damien Froiquart est un ancien ouvrier de la forge. Il sait tout de son histoire officielle, des conflits sociaux très durs qui s’y sont déroulés, de leur sévère répression par l’armée, de l’incendie allumé par les grévistes dans lequels les « patrons » ont trouvé la mort. Il sait aussi beaucoup de choses sur les rumeurs qui ont circulé …

Alors qu’il effectue des relevés topographiques, Durandieu s’aperçoit qu’une zone inacessible semble se trouver en plein milieu de l’usine. Et elle ne peut se trouver là par hasard. Que cache-t-elle ? Mais l’usine semble étrangement décidée à ne pas le laisser le découvrir et les « accidents » les plus improbables se multiplient... Peu à peu, lui et l’ouvrier se lient d’amitié. Mais cela sera-t-il suffisant pour découvrir la vérité et échapper à la malédiction qui semble règner sur l’usine ?

Ce n’est pas pour rien qu’on se dit que cette BD ferait un bon film. Car le style d’Eric (dessinateur) et Dupa (textes), le découpage de leurs planches, leur mise en scène (comme par exemple le quasi noir et blanc utilisé pour le flash back), sont très cinématographiques. Et à la lecture de la BD, on imagine tout naturellement les images que cela pourrait donner sur un écran !

S’agissant d’une histoire fantastique et même horrifique par de nombreux aspects, Eric ne tombe pas dans le piège classique consistant à assombrir à outrance les images. Même pour les scènes se déroulant de nuit, ses dessins restent étonamment lumineux.Bien au contraire, il utilise de manière plutôt originale des tons clairs, parfois pastel, assez peu contrastés (sauf pour les moments les plus dramatiques). Et les décors de l’usine désaffectée et des innombrables rats qui semblent la peupler créent une ambiance des plus glauques …

JPEG - 63.1 ko

Sans être un chef d’oeuvre inoubliable de la BD, Le Verrou se lit comme une nouvelle de Stephen King ou de Richard Matheson (notamment le fameux Journal d’Un Monstre) ou se regarde comme un bon épisode des Contes de la Crypte… facilement, agréablement, mais avec quelques frissons et d’une seule traite !


Curieusement, Dupa fut également le créateur du célèbre Cubitus ! Ce qui, évidemment, n’a aucun rapport avec ce qui nous intéresse sur ce site :) Eric, lui, est davantage un habitué du fantastique ou, plus précisément de la Fantasy, puisqu’il est le créateur des séries Tetfol et Wen, dans lesquelles la magie tient une place importante.



Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite