Death Note -- Votre note ?
6 votes


Death Note

Shusuke Kaneko
mardi 13 juillet 2010
par Joe Black
popularité : 13%

Des décès inexpliqués se multiplient à travers le monde, les personnes meurent de crises cardiaques subitement souvent même jeune sans aucun antécédent médical... Le seul point commun qui relie ces étranges morts : les personnes frappées sont des meurtriers, des voyous ou des criminels, soit condamnés et purgeant une peine de prison, soit ayant à faire avec la justice ou ayant réussi à la flouer...
Ce phénomène est trop régulier et trop récurent pour être le seul fait du hasard... Bientôt tous les médias s’en emparent et développent la popularité d’un personnage, un vengeur qui exercerait dans l’ombre, son nom : Kira.
Intéressé par les informations journalières, Light Yagami, suit toutes les nouvelles de près ; lycéen intelligent, idéaliste et secret, il vient de réussir le concours de la magistrature et souhaiterait éventuellement devenir policier comme son père. Son avenir semblait ainsi tout tracé jusqu’à ce qu’il pirate un jour par curiosité la base de données de la préfecture de police et découvre "la vérité cachée au peuple" : le système judiciaire est totalement défaillant ! "recherché, charges abandonnées, affaire classée, non résolu, charges insuffisantes, innocenté, non lieu"...
Complètement dégoûté devant ce spectacle, révolté de voir les limites de la justice en laquelle il croyait tant, il veut retrouver un criminel de la base de données... Un soir, après avoir remonté la piste de ce meurtrier, il tombe sur un étrange cahier, le Death Note, qui permet selon certaines règles très précises, de tuer toute personne qui aurait son nom inscrit dessus, et même de préciser tout le déroulement de sa mort...
Alors que Light découvre les pouvoirs de ce mystérieux carnet, un ange de la mort, Ryuk, ne tarde pas à lui apparaitre : ses causes sont obscures, dans un premier temps, par amusement, il pactise avec Light en le laissant devenir le propriétaire du Death Note. Grâce à cela, Light veut provoquer à tous prix l’avènement d’un monde meilleur.
La police est sur les nerfs : Comment arrêter un tueur qui ne se salit jamais les mains directement et ne laisse donc aucune trace ? Et au fond, ce Kira est il un justicier vengeur ou bien un immense tueur en série capable de tuer au 4 coins du monde sans aucun scrupule ?
"L", un mystérieux détective intelligent et redoutable va prendre en chasse Kira et aider la police à remonter ses traces... Tous deux vont rivaliser d’ingéniosité et de manipulations pour piéger l’autre.

Bande annonce IMG/flv/DeathNoteFilm.flv

Qui ne rêverait pas d’un monde sans violence, d’un monde de paix et de tranquillité ? Oui mais voilà, comme dit l’adage "L’enfer est pavé de bonnes intentions"... autrement dit, parfois les conséquences d’actes en apparence "positifs" au premier abord, même parmi les plus belles utopies, peuvent s’avérer en réalité totalement négatifs au final...

Inspiré du manga best seller du même nom, cette adaptation est visuellement fidèle à l’original même si les puristes trouveront que le scénario a été plutôt bâclé... mais au vu du nombre de chapitres du manga (108), il fallait de toute évidence condenser tout cet univers (même sur une trilogie) ; de ce fait, c’est vrai, il y a certains "trous gênants" dus probablement à des raccourcis scénaristiques qui ont du être pris.
Pour ma part, j’avoue ne pas être spécialiste du manga original, mais je trouve qu’il faut malgré tout reconnaitre une certaine originalité du scénario et une certaine qualité d’écriture au niveau du duel Kira/L, y compris dans les dialogues ;

L’univers dépeint est centré sur la vision que Light a de la société : l’impunité totale règne, les lois sont bafouées, le système judiciaire est complètement inefficace et corrompu (même si le film ne met pas trop l’accent dessus), le peuple est perçu comme étant maintenu volontairement dans l’ignorance.
Les médias : internet, télévision, portables, journaux... ont une part importante dans ce film ; ils sont décrits comme étant omniprésent dans la société japonaise, ils constituent même presque un personnage à part entière. Les journalistes sont au carrefour stratégique, en ayant "créé Kira", ils l’alimentent aussi en victimes potentielles, et n’arrêtent pas de souffler le chaud et le froid, ils avancent tout et son contraire sur lui, ceci renforçant le mystère et de fait, sa popularité...

JPEG - 53.2 ko

Peu de choses sont réellement expliquées concernant le Death Note lui même, tout au plus des pistes sont distillées : on devine qu’il s’agit d’un jeu très amusant pour Ryuk l’ange de la mort amateur de "pommes terrestres" lassé de sa propre condition de Shinigami, et que celui-ci n’aurait peut être pas perdu son carnet par hasard... cependant, il reste impartial, il n’est pas l’ami de Light, surtout il s’amuse beaucoup de toutes les "péripéties humaines".
Le Death Note apporte un grand pouvoir à son propriétaire mais avec le risque de rapidement devenir un mégalomane se prenant pour un Dieu ou bien se prenant pour un messie sauveur de l’humanité faisant régner la justice (sa propre justice). Même si le Death Note reste avant tout le reflet de la personnalité de celui qui le possède, la frontière est mince entre rendre la justice de manière objective et se transformer en véritable criminel hors normes, en meurtrier génie du mal... Vous imaginez ? La tentation est grande d’inscrire le nom du voisin simplement parce qu’il vous aurait regardé de travers... et il y aurait bientôt plus assez de place sur le Death Note ! ;-)

Sans gros défaut, la réalisation reste dans le classique mais elle est efficace, on rentre vite dans le vif du sujet... le film est un peu long (un peu plus de 2 heures) mais pas rébarbatif pour autant ;
Coté acteurs, il y a bien certains seconds rôles qui sur-jouent un peu (y aurait il une "école japonaise" dérivée du théâtre ancien de marionnettes ? ;-)), mais ça ne nuit pas au film dans l’ensemble (Takeuchi Riki n’est pas là... ouf ! :o)) ; En tous cas, ça fait plaisir de retrouver Tatsuya Fujiwara -ressemblant en plus physiquement au personnage original du manga- dans un rôle plutôt bien construit après son Battle Royale 2 : Requiem totalement catastrophique (Battle Royale, Death Note 2 : The Last Name , Death Note 3 L : Change the World). Le personnage de Light est très intéressant, tantôt plein d’idéalisme, tantôt beaucoup plus inquiétant...
L’acteur qui joue "L", Ken’ichi Matsuyama, interprète aussi fidèlement ce rôle, tant visuellement par rapport aux dessins du manga mais aussi à la personnalité du personnage.
Pour Ryuk l’ange de la mort entièrement en images de synthèse, même si il est aussi visuellement fidèle au manga, certains des effets spéciaux 3D sont assez pauvres tant au niveau graphismes que animation... ils nous replongent dans les balbutiements des premières consoles 32 bits (ça nous rajeunit pas mon pauv’ Monsieur... ;-)), avec des bons gros carrés qui sont "figés"... mais bon, ça a un certain charme !

JPEG - 121.9 ko

Même si ce Death Note n’est pas un chef d’oeuvre, il reste néanmoins un bon petit film fantastique qui se laisse regarder facilement... entre les 2 personnalités complexes (au fond pas si éloignées que ça) de Kira et de "L", le "duel partie d’échec" est prenant, même si la vision est souvent très -trop- manichéenne... Comme adaptation, le film est visuellement fidèle au manga et cohérent dans l’ensemble, cependant, un choix plus judicieux des passages à adapter aurait peut être pu accélérer le rythme et renforcer l’ambiance (quitte à réaliser certaines modifications). Dans tous les cas, il s’agit du premier volet d’une trilogie, le final est plutôt habile et ouvre tout grand les portes de Death Note 2 : The Last Name et de Death Note 3 : L Change the World.

JPEG - 225.8 ko

Commander le DVD ou le Blu-Ray sur Amazon et soutenir les Mondes Etranges !

Infos sur l’achat en ligne


—Petite parenthèse, un "indicateur de tendance cinématographique", le film est produit par la Warner Bros, c’est une adaptation de manga qui n’est pas "américanisée", le film se déroulant intégralement au Japon, avec des acteurs japonais... depuis les quelques succès qu’on eut des films comme Avalon, Battle Royale ou bien Blood The Last Vampire (plus modeste), ou encore d’autres films gros cartons du box office comme Ring (même si ce film japonais n’est pas inspiré à l’origine d’un manga), les sociétés de production américaines prendraient elles conscience petit à petit de l’immense vivier de talent et de créativité que constituent les films et les mangas japonais ? Je prends les paris que le genre "adaptation de manga" va se multiplier dans les années qui viennent, les mangas à adapter ne manquent pas, et si les américains arrivent à apporter leur professionnalisme du cinéma tout en réussissant à conserver toute la créativité des mangas (au niveau des scénarios et peut être surtout plus encore au niveau des mises en scène des animations), c’est vraiment très prometteur. A suivre.



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite