Les Seigneurs Des Sphères (Lords Of The Psychon) -- Votre note ?


Les Seigneurs Des Sphères (Lords Of The Psychon)

Daniel F. Galouye
jeudi 29 octobre 2015
par Didier GIRAUD
popularité : 17%

Depuis que la terre a été envahie - et ses armées vaincues - par d’étranges sphères d’énergie, chaque 25 septembre a lieu ce que les survivants appellent le jour H, le jour de l’horreur : une journée pendant laquelle chaque être humain ressent d’intolérables souffrances, pour une raison inconnue. On ne sait pas non plus pourquoi les sphères s’en prennent aux femmes enceintes et aux enfants, pourquoi certains individus sont choisis par les sphères pour la Sélection et la Chasse, ni à quoi servent les étranges forteresses et bâtiments constitués d’une matière inconnue et disséminées un peu partout sur la planète. Jeff Madox, le chef de quelques rescapés de l’armée, tente de trouver un moyen de s’attaquer aux sphères, mais sans succès. Jusqu’au jour où il découvre il d’étranges artefacts extra-terrestres qui possèdent d’étonnantes capacités... Avec l’aide d’une jeune femme qui a longuement observé et étudié un "bébé sphère", ils vont faire une incroyable découverte susceptible de faire pencher la balance en faveur des humains...

Publié en 1963, voilà un roman qui bouscule tous les codes du genre de l’invasion extra-terrestre, celles de l’époque comme celles d’aujourd’hui. Il faut dire que son auteur, Daniel F. Galouye, n’est pas un écrivain de SF tout à fait comme les autres. Avec seulement 5 romans dont le fameux Simulacron 3 (adapté au cinéma sous le titre Passé Virtuel), il a marqué la SF par la puissance de son imagination peu commune.

En 1963, à une époque où la plupart des auteurs en sont encore aux martiens se déplaçant en soucoupes volantes (je caricature un peu, mais à peine), il décide de traiter le thème de l’invasion extra-terrestre sur un autre plan, avec des aliens dont la nature et les motivations resteront un mystère, même une fois le roman terminé, et une lutte qui finira par se dérouler au niveau psychique, mental... pour ne pas dire psychologique.

Daniel F. Galouye a-t-il été marqué par une expérience psychanalytique ? C’est la question qu’on peut se poser à la lecture de ce roman, dans lequel les héros parviennent à sauver l’humanité avant tout en surmontant leurs démons et conflits intérieurs, ce qui leur donne accès à des pouvoirs psychiques insoupçonnés.

Mais avant d’en arriver là, on peut difficilement trouver un roman aussi noir et aussi désespérant, avec une humanité qui semble définitivement vaincue et sans le moindre espoir de revanche, sans avenir, réduite au rang de bétail sur lequel des entités infiniment supérieures et suprêmement indifférentes se livrent à de mystérieuses expériences sans le moindre égard pour la vie ou la souffrance de leurs victimes.

Le problème, c’est qu’il n’est pas évident pour le lecteur d’entrer dans l’univers imaginé par l’auteur, qui ne parvient pas toujours à nous faire visualiser ces sphères extra-terrestres et leurs artefacts. On peut donc assez facilement se perdre dans le récit, qui garde heureusement quelques éléments plus traditionnels, tels que la secte adoratrice des sphères (encore un thème psychanalytique, avec cette manifestation du syndrome de Stockholm) à laquelle les héros vont devoir faire face.

Il faut donc attendre la dernière partie du roman et l’approche inexorable du dénouement pour être réellement captivé par cette histoire certes intellectuellement fascinante, mais dans laquelle on a un peu de mal à s’immerger, d’autant qu’il faut attendre la 2ème partie du roman avant de comprendre où l’auteur voulait en venir.

Il serait toutefois dommage de passer à côté de ce roman profondément original, qui explore des idées rarement exploitées dans la SF, et tout ça sur à peine plus de 200 pages au format poche !

Cliquer ici pour commander le roman sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite