Titan -- Votre note ?


Titan

John Varley
mardi 15 décembre 2015
par Didier GIRAUD
popularité : 6%

En mission d’exploration aux environs de Saturne, l’équipage du vaisseau "Seigneur Des Anneaux" fait une incroyable découverte. Une des lunes, Thémis, n’est pas une sphère mais un tore gigantesque, une roue creuse de 1300 km de diamètre. Mais l’équipage n’est pas au bout de ses surprises. Alors que le vaisseau s’apprête à accoster, il s’avère que Thémis n’est pas un objet inanimé, mais un être vivant... qui ne tarde pas à avaler le vaisseau et ses occupants. Après une période d’inconscience, le réveil de l’équipage se révèle difficile, avec une longue phase de privation sensorielle, avant de découvrir le monde qui désormais les entoure. Ils vont aller de surprise en surprise avant de se rendre compte peu à peu qu’eux-mêmes ont imperceptiblement changé...

Un auteur de SF a dit un jour (je crois qu’il s’agissait de Robert Sheckley) que les OVNIs existaient sans doute, mais se demandait pourquoi toujours les qualifier d’objets... C’est un peu l’idée - fascinante - reprise par John Varley dans Titan. Mais c’est loin d’être la seule !

Car le monde dans lequel se retrouvent Cirocco et son équipage est un vaisseau-monde, un concept assez souvent exploré par la SF classique (que ce soit avec Rendez-Vous Avec Rama d’Arthur C. Clarke, L’Anneau-Monde de Larry Niven, Le Grand Vaisseau de Robert Reed ou encore Les Orphelins Du Ciel de Robert Heinlein) mais toujours fascinant.

Et John Varley ne s’arrête pas là, puisque ses héros (ou plus exactement ses héroïnes) vont rencontrer des créatures aussi improbables que des centaures, des anges et même de gigantesques ballons de baudruche, affectueusement surnommées "saucisses" qui leur serviront de moyen de transport !

A ce stade, on peut se dire que le roman de John Varley est, au mieux, une aimable farce, un de récits qui emmènent le lecteur dans des délires qui ne peuvent être acceptables que s’ils sont abordés sous un angle humoristique ou poétique. Titan n’est pourtant ni l’un ni l’autre.

Après un début d’une cinquantaine de pages d’une SF des plus classiques, le lecteur est tout d’abord déboussolé - tout comme les personnages du roman - par leur expérience traumatisante d’isolation sensorielle (de quoi vous enlever l’envie de tenter l’expérience, si jamais l’idée vous avait traversé l’esprit). On va ensuite de surprise invraisemblable en surprise invraisemblable, mais sans jamais décrocher, sans jamais se dire que l’auteur est un escroc qui nous raconte n’importe quoi et se moque de nous. Car John Varley, au-delà s’avère très habile pour semer au fil des pages des indices qui incitent le lecteur à penser qu’il y a une explicationnelle à tout ça, qu’il ne doit pas abandonner la lecture du roman avant la fin au risque de rater quelque chose d’énorme...

Et énorme, ça l’est ! Pas question de révéler ici de quoi il s’agit, mais attendez-vous à du jamais lu, du jamais imaginé... qui explique pourquoi ce roman a été nominé pour les prix Hugo et Nebula (battu par Les Fontaines du Paradis d’Arthur C. Clarke, avec son fameux ascenseur spatial) et a obtenu le prix Locus ! Et à peine le roman terminé, on a envie de découvrir la suite car, bonne nouvelle, Titan n’est que le premier volet d’une trilogie !

S’il fallait à tout prix trouver quelques défaut à ce roman, on pourrait regretter que John Varley n’ait pas fourni des dessins plus clairs quant à la configuration précise de ce tore, une figure géométrique qui n’est guère parlante pour les non-mathématiciens. Disons, pour simplifier, que le tore en question est un gros donut (beignet américain) avec en son centre un noyau relié au donut par des rayons, comme pour une roue de vélo.

On peut également trouver un peu longuet le voyage de Cirocco et Gaby, qui aurait pu compter facilement 20 ou 30 pages de moins sans que cela nuise au récit, bien au contraire. Mais même ainsi, ce qui vous attend à la fin du voyage vaut la peine d’aller jusqu’au bout !

Cliquer ici pour commander le roman sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite