Ash vs. Evil Dead -- Votre note ?


Ash vs. Evil Dead

Sam Raimi
lundi 13 février 2017
par Didier GIRAUD
popularité : 11%

De retour du passé après avoir combattu L’Armée Des Ténèbres, Ash Williams a vécu une vie tranquille (et un peu minable) pendant plus de 20 ans, comme vendeur dans un magasin de bricolage. Mais le Nécronomicon est toujours en sa possession et, après avoir passé une soirée à boire, il en lit un passage à haute voix et provoque le retour du Mal, qui menace de détruire l’humanité. Armé comme toujours d’un fusil et de sa tronçonneuse, Ash va une nouvelle fois tenter de faire face aux démons. Mais cette fois, il va être aidé par deux employés de son magasin de bricolage, Pablo et Kelly, qui vont vouloir venger les membres de leurs familles victimes des "cadavéreux"...

Quand on est fan d’un film culte (et dans ce cas, d’une trilogie culte), on a toujours envie d’en voir plus, d’en savoir plus. On en redemande, même plus de trente ans après. Alors quoi de mieux, dans ce cas, qu’une série ?

Ce qu’il y a de formidable chez Sam Raimi, c’est cette amitié indéfectible qui semble le lier à l’acteur principal du film qui a lancé sa carrière, le premier Evil Dead. Bruce Campbell, c’est un personnage auquel on consacrera sans aucun doute un film*, en hommage à sa carrière si particulière ! Moitié ringard, moitié cabot, moitié génie dans son genre (oui, je sais ça fait trois moitiés !), une série Evil Dead n’aurait eu aucun sens sans lui ! Ash Williams, le personnage interprété par Bruce Campbell, donne donc son titre à la série et ce n’est que justice tant l’acteur a porté les trois films sur ses épaules (ce qui était sans doute plus facile après qu’il ait lui-même coupé sa main infectée par un démon)...

JPEG - 53 ko

Mais une série Evil Dead ne saurait être comme les autres... ce sont donc des épisodes de 25 minutes environ (génériques de début et de fin compris) que les fans auront à se mettre sous la dent, ce qui n’est pas plus mal, au contraire. Avec un tel format, on ne perd pas son temps avec des intrigues secondaires ou des dialogues inutiles ! Le cahier des charges d’un épisode devient rapidement clair : un début qui réveille et une fin qui décoiffe, avec à chaque fois un ou deux (voire plus !) cadavéreux décapités, puisque c’est apparemment la seule façon de s’en débarrasser.

Ce schéma simpliste pourrait devenir rapidement lassant. Heureusement Sam Raimi et son équipe ont eu la bonne idée d’adjoindre à Ash une petite équipe assez attachante en les personnages de Kelly et Pablo, tout aussi barrés à leur façon que Ash ! Et la série ne manque pas d’humour, de second degré et n’hésite pas à certains moment à s’auto-parodier.

JPEG - 733 ko

Evidemment, il faut supporter le côté gore, le sang qui gicle, les décapitations multiples, les empalements sauvages et autres joyeusetés dont sont truffés, immaquablement, chacun des épisodes ! Mais en principe, quand on s’apprête à regarder une série de ce genre, on sait à quoi s’attendre (car on a vu évidemment, voire revu, les trois films de la saga).

Tout cela ne suffirait pas toutefois à faire de Ash vs. Evil Dead une bonne série, en dépit de toute la sympathie qu’on peut avoir pour Sam Raimi (qui s’est réservé le plaisir de réaliser le premier épisode de la saison 1) et Bruce Campbell. Heureusement, le scénario réserve quelques bonnes surprises, en la personne notamment de Ruby, cette femme qui semble maîtriser les démons et avoir un compte à régler avec Ash, mais aussi du père de Ash, qui nous donne l’occasion de retrouver le grand Lee Majors (L’Homme Qui Valait Trois Milliards) dans la saison 2. Et on retrouve évidemment avec grand plaisir le fameux Necronomicon, ce livre écrit avec du sang sur des pages en peau humaine, ainsi que la vieille cabane dans les bois que les fans de la saga n’ont certainement pas oubliée.

JPEG - 34.8 ko

Ash vs. Evil Dead n’aurait sans doute jamais vu le jour si The Walking Dead n’avait pas existé. En effet, cette dernière a montré qu’il y a avait de la place en télévision pour des séries comportant des scènes horrifiques n’ayant rien à envier aux meilleurs films du genre. De ce point de vue là, vous ne serez pas déçu(e) par la série, qui ne lésine pas sur les effets spéciaux les plus sanguinolents. Mais elle y ajoute une dose d’humour trash et politiquement incorrect qui est très rafraîchissante, grâce à Bruce Campbell et au personnage qu’il incarne, qui a bien mérité d’avoir son nom dans le titre de la série !

Cliquer ici pour commander les Blu-ray ou les DVD sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Documents joints

MPEG4 - 23.9 Mo
MPEG4 - 23.9 Mo

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite