Ca (It) -- Votre note ?


Ca (It)

Andrés Muschietti
mercredi 4 octobre 2017
par Didier GIRAUD
popularité : 30%

A Derry, le "club des ratés" réunit un petit groupe de jeunes écoliers approchant de l’adolescence et qui sont la cible d’une petite bande de brutes. Parmi eux, un bègue, un gros, un asthmatique, un juif, un noir et une fille maltraitée par son père... Pour tous, l’enfance est sur le point de se terminer et une fois les vacances d’été passées, le petit groupe se dispersera. Mais pour "Bill le bègue", il n’y a pas de vacances. Quelques mois auparavant, son pêtit frère Georgie a disparu... comme d’autres enfants. Refusant d’accepter la mort de son frère, Bill se lance à sa recherche, avec l’aide de ses amis. Ensemble, ils vont se rendre compte qu’une force maléfique est à l’oeuvre à Derry et que, tous les 27 ans, des enfants disparaissent...

Ne croyez pas tout ce que vous pouvez lire : le téléfilm sorti en 1993 et qui est resté jusqu’en 2017 la seule adaptation du roman Ca de Stephen King, est tout sauf culte . Evidemment, avec une histoire aussi bonne et des personnages aussi riches et attachants, il aurait été presque impossible de produire un film sans intérêt ! Mais les mentalités de l’époque ne permettaient pas d’aller très loin dans l’horreur pour un format télévisuel, et le film de Tom Holland s’en ressent... et encore plus aujourd’hui, avec des scènes qui provoquent plus de sourires que de frissons.

Il était d’ailleurs vraiment paradoxal qu’il ait fallu attendre aussi longtemps pour que ce roman, qui est peut être le meilleur de Stephen King dont quasiment toute l’oeuvre a fait l’objet d’une adaptation au cinéma, et parfois par de très grands noms (Kubrik, Carpenter, Cronenberg, De Palma...), n’ait jamais été porté sur grand écran !

JPEG - 47.9 ko

L’attente des fans était donc forte, d’autant que Ca n’est pas seulement un roman (ou un film) d’horreur (comme souvent avec King). Ici, il est davantage question de l’enfance, de l’amitié, de la nostalgie de cette période et de sa confrontation, un quart de siècle plus tard, des rêves de l’enfance avec la dure réalité.

Tom Holland avait choisi de respecter dans son film la narration de Stephen King, qui alternait les chapitres consacrés à l’enfance et ceux se déroulant dans le présent des personnages devenus adultes. Andrés Muschietti a fait le choix inverse, en concentrant ce premier film (car oui, au cas où vous ne le sauriez pas déjà, il y en aura un second) sur l’enfance des personnages et leur premier combat contre Ca. Un sacré pari... mais un pari gagnant, au vu du formidable succès rencontré par le film aux Etats Unis, qui nous garantit la suite et la fin pour 2019 !

JPEG - 33.5 ko

Moins contraint sans doute sur grand écran que Tom Holland avec son téléfilm de 1993, Andrés Muschietti nous livre un véritable film d’horreur, certes relativement grand public, mais conforme au contenu et à l’esprit du roman de Stephen King, qui était tout sauf un roman pour la jeunesse.

Les amateurs d’horreur devraient donc y trouver leur compte... tout en découvrant que l’horreur, avec de véritables personnages et une véritable histoire, c’est tout de même autre chose que les productions qui sortent à longueur d’année en se contentant d’aligner les clichés, comme prétexte à des scènes plus ou moins sanglantes, plus ou moins bien réalisées. Et il faut féliciter le réalisateur pour son travail sur les scènes finales dans les égoûts, qui donnent enfin une vision à la hauteur de ce qu’avait imaginé Stephen King, tout en donnant une signification nouvelle à la fameuse phrase "ils flottent tous en bas" (et sans commune mesure avec le film de 93, qui frôlait dangereusement le ridicule sur la fin).

JPEG - 80.6 ko

On ne sait pas encore quels acteurs incarneront les héros du "club des ratés" devenus adultes, mais on peut déjà féliciter les jeunes acteurs quasiment inconnus (à l’exception de Jeaden Lieberher dans le rôle de "Bill le bègue", déja vu dans Midnight Special), avec une mention spéciale pour Sophia Lillis, incroyablement craquante dans le rôle de Beverly, seule fille de la bande dont tous les garçons vont plus ou moins tomber amoureux. Mais dans tous les cas, on peut parier que ceux qui auront vu ce premier chapitre de ça attendront avec impatience le second !

Cliquer ici pour commander le Blu-ray ou le DVD

Infos sur l’achat en ligne


*Tout le monde semble vouloir s’extasier sur la performance de Bill Skarsgard dans le rôle du clown. Pour ma part, j’ai toujours du mal à m’enthousiasmer pour le jeu d’un acteur aussi lourdement maquillé (il n’en est pas responsable, mais le fait est là), comme cela avait déjà pu être le cas avec Heath Ledger (ou Jack Nicholson avant lui) dans le rôle du Joker dans Batman. Comme si c’était si compliqué que ça de surjouer en faisant des grimaces...



Documents joints

MPEG4 - 16.8 Mo
MPEG4 - 16.8 Mo

Agenda

<<

2017

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite