Morbius -- Votre note ?


Morbius

Daniel Espinosa
lundi 16 mai 2022
par Didier GIRAUD
popularité : 10%

Atteint depuis son plus jeune âge d’une grave maladie du sang, Michael Morbius est un orphelin doté d’une intelligence supérieure. Repéré par le docteur Nicholas qui le prend sous son aile ainsi que son ami Milo qui souffre de la même maladie, Michael fait de brillantes études et mène des recherches scientifiques qui lui valent le prix Nobel pour avoir réussi à fabriquer un sang de synthèse pouvant être transfusé à n’importe quel être humain. Mais son but ultime est de trouver un remède à sa maladie. Alors qu’il effectue une nouvelle tentative avec un sérum modifié avec de l’ADN de chauve-souris, l’expérience tourne mal et Morbius se transforme en une créature sauvage assoifée de sang. Redevenu normal, Morbius tente de contrôler ses nouveaux pouvoirs et ses instincts de vampire avec son sang de synthèse. Mais son ami Milo, qui convoite son traitement et les pouvoirs qui vont avec, n’aura pas les mêmes scrupules...

Quoi de plus prévisible qu’un film de vampires ? Même si l’univers Marvel s’est construit sur des concepts plus modernes, la "maison des idées" a éprouvé le besoin, à différents moments de son histoire, de recycler les thèmes les plus classiques du fantastique, de l’horreur et de la SF, sous une forme ou une autre. Pour ce qui concerne le thème du vampire, si on met de côté Dracula (qu’on retrouve dans quelques comics), Marvel crée deux personnages dans les années 70 : Blade (qui dans un premier temps évolue dans un univers qui lui est propre et n’a aucun contact avec les autres super-héros) et Morbius, qui dans un premier temps devient un ennemi de Spider-Man (qui est pourtant déjà bien habitué aux savants fou, d’Octopus au Bouffon Vert en passant par le Lézard). Blade a eu droit à une trilogie (dont le 2ème volet, réalisé par le talentueux Guillermo Del Toro !), c’est donc maintenant au tour de Morbius d’avoir son adaptation cinématographique.

JPEG - 31.8 ko

Avec ce nouveau personnage, Sony continue d’exploiter le "spider-verse" après avoir cédé les droits de son personnage principal (Spider-Man) à Disney pour qu’il rejoigne le MCU, et après avoir sorti le second volet, plutôt réussi, des aventures de Venom.

Il n’y a rien à redire quant au casting, plutôt séduisant, avec Jared Leto (le Joker de Suicide Squad et de Justice League, vu aussi dans Blade Runner 2049) opposé à Matt Smith (célèbre pour son rôle du Docteur Who des saisons 5, 6 et 7, vu récemment dans Last Night In Soho), qui semble bien parti pour exceller dans les rôles de méchant de service, sans oublier Jared Harris (le Hari Seldon de Foundation).

JPEG - 48.5 ko

Rien à redire non plus aux effets spéciaux, en dépit d’un budget très raisonnable pour un film de ce genre, autour de 80 millions de dollars.Le film est plutôt bien réalisé par Daniel Espinosa (qui n’avait pourtant à son actif que Life : Origine Inconnue dabns le domaine de la SF), avec des scènes d’action suffisamment spectaculaires pour satisfaire les fans du genre.

Le problème se situe plutôt au niveau du scénario, hyper-prévisible, qui accumule les clichés et ne présente absolument aucun intérêt. Certes, il s’agit d’un film de vampires et il fallait en outre "coller" aux origines du personnage chez Marvel (qui ne brillaient pas plus par leur originalité)... Mais on aurait peut-être pu se passer d’un adversaire présentant les mêmes pouvoirs, ce qui constitue d’ailleurs une tendance assez agaçante dans les blockbusters de super-héros, qui ont tendance à opposer des super-soldats à d’autres super-soldats (Captain America : le Soldat de l’Hiver), des héros en armure à des méchants en armure (Iron Man et Iron Monger), un symbiote à un autre symbiote (Venom et Carnage) et ici un vampire à un autre vampire... Ce ne sont pourtant pas les personnages qui manquent dans l’univers Marvel !

JPEG - 69.2 ko

Heureusement, le réalisateur et la production ont eu la bonne idée de ne pas étirer inutilement le scénario, aboutissant à un film de 1h48, ce qui est relativement rare de nos jours dans l’univers des blockbusters de super-héros. De ce fait, on ne s’ennuie pas trop et le film reste divertissant, sous réserve de mettre son cerveau sur "pause"...

Un malheur n’arrivant jamais seul, les scènes post-générique laissent entendre qu’il pourrait y avoir une suite, dans laquelle on pourrait retrouver le Vautour (Michael Keaton) déjà vu dans Spider-Man : Homecoming. Croisons les doigts pour que les scénaristes fassent preuve d’un peu plus d’imagination !

Cliquer ici pour commander le Blu-ray ou le DVD sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Documents joints

MPEG4 - 31.8 Mo
MPEG4 - 31.8 Mo

Agenda

<<

2022

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite