Mission Gravité -- Votre note ?
3 votes


Mission Gravité

Hal Clement
mercredi 2 avril 2008
par Didier Giraud
popularité : 8%

Pour Hal Clement, fondateur de la "hard science" et professeur de physique (ceci explique sans doute cela...) un roman de Science Fiction se doit d’être scientifiquement crédible. D’où un certain nombre d’explications et de justifications dans son roman... Cela dit, il faut lui reconnaître un certain talent pour expliquer simplement des phénomènes particulièrement complexes. Ses digressions scientifiques n’alourdissent donc pas trop le texte, et sont par ailleurs justifiées par la trame du roman. Par ailleurs, n’est-ce pas préférable à l’utilisation de termes pseudo-scientifiques que de nombreux écrivains (généralement pas les meilleurs ) utilisent parfois de manière excessive ... ?

Imaginez une planète géante, Mesklin, tournant sur elle-même à une vitesse folle, et dont la gravité à l’équateur serait 900 fois celle de la terre ... Ca y est ? Vous imaginez ? Essayez maintenant d’imaginer quelles pourraient être les créatures vivant sur une telle planète, ainsi que leurs conditions de vie ...

Pour Hal Clement, il s’agit de sortes de chenilles géantes (50 cm) carapaçonnées comme des crustacés et dotées de pinces capables de découper le métal, terrorisées à l’idée de tomber. Il faut dire qu’une chute, sous 900 gravités, a de quoi faire frémir... Comme nous le rappelle Hal Clement, sous une telle gravité, on ne peut même pas observer une chute, le mouvement étant trop rapide pour l’oeil. Bonjour le choc !

Pas étonnant que lorsque les Mesklinites rencontrent les terriens, ils les surnomment "les volants" et les considèrent avec un respect légèrement teinté de crainte ...

Les terriens ont en effet lancé un programme de recherche extrêmement coûteux et financé par plusieurs planètes, afin de mener des expériences et des mesures sur Mesklin. Mais leur sonde ne répond plus, et il faut abolument la récupérer. Or, ils ne peuvent le faire par leurs propres moyens et ils ont donc besoin de l’aide des mesklinites.

Mais le mesklinite Barlenann, capitaine d’un navire navigant sur des mers de méthane, a l’esprit d’un aventurier. Et lorsqu’il accepte d’aider les terriens dans leur mission, il a une petite idée derrière la tête...

Ce roman (également publié sous le titre "Question de Poids") fait partie d’un genre assez rare (en plus de son côté "hard science"), les romans dont les héros sont des extra-terrestres franchement différents de nous. On pense par moments à l’excellent Les Dieux Eux-Mêmes, d’Asimov ... mais Hal Clement n’est sans doute pas allé assez loin, ses extra-terrestres étant animés de motivations très humaines ! De manière générale, d’ailleurs, on sent bien que la science et les idées le passionnent davantage que ses personnages...

Dommage car on a de ce fait du mal à s’attacher aux personnages, qu’il s’agisse des extra-terrestres ou des terriens. Pourtant, Mission Gravité se lit relativement aisément, en dépit d’un sujet plutôt difficile et on n’a pas du tout l’impression d’avoir affaire à un roman écrit il y a plus de 50 ans !

Cliquer ici pour commander le livre sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Logo de Bones
lundi 7 avril 2008 à 11h14, par  Bones

Salut Didier

Je suis d’accord avec toi : "Mission gravité" est une petite merveille de la hard science (genre dont je suis un inconditionnel).

Cependant, je ne suis pas tout à fait d’avis de dire que Hal Clement sait aisément mettre la science à la portée de tous. Je pense qu’il n’a pas le talent d’un Arthur Clarke (paix à son âme) pour nous enchanter avec le moindre concept scientifique. Je n’ai pas trouvé une seule personne autour de moi qui ait aimé ce livre. Ils l’ont trouvé trop lourd (sans mauvais jeu de mots) et parfois trop ardu, voire incompréhensible. C’est dommage.

M’enfin, ça ne m’empêche pas de le trouver formidable (à chaque relecture).

Bones, Esprit S.F.

PS : c’est un détail, mais je signale que la gravité à la surface de Mesklin n’est pas uniforme (c’est d’ailleurs une des difficultés que doit surmonter Barlenann). Elle est de 900 "Gé" aux pôles (gravité extrêmement élevée même pour les mesklinites) et de seulement 2 "Gé" à l’équateur (grâce à la "force" centrifuge due à la très grande vitesse de rotation de la planète)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite