The Box -- Votre note ?


The Box

Richard Kelly
jeudi 1er avril 2010
par Didier Giraud
popularité : 18%

Richard Kelly ne se contente pas de réaliser des films fantastiques ou de SF "classiques" ? Ce serait trop simple ! Il s’est rendu célèbre en 2001 avec le déjà culte Donnie Darko, dans lequel un lapin géant et effrayant annonçait la fin du monde à un ado ... Dans un autre genre, Southland Tales nous racontait les aventures d’un acteur amnésique et d’une star du porno, sur fond de société partant à la dérive, la santé mentale des terriens vacillant à cause d’un impercetible ralentissement de la rotation de la planète ! Ces deux films avaient en commun, au delà des apparences, une grande complexité. Jamais deux sans trois, dit-on ... alors voilà le 3ème du genre, The Box, un film qui aupremier abord semble presque "normal" et classique. Presque ...

Bande annonce IMG/flv/TheBox.flv

Norma et Arthur forment un gentil petit couple, malheureusement surendetté. Aussi, lorsqu’un homme étrangement défiguré leur confie une boîte dotée d’un bouton et leur annonce que si l’un d’eux appuie sur le bouton, quelqu’un qu’ils ne connaissent pas mourra et un chèque de un million de dollars leur sera remis.

Norma finit par céder à la tentation (les femmes seraient-elles vénales ?) et appuie sur le bouton. L’homme tient sa promesse, reprend la boîte et leur annonce qu’une offre identique va maintenant être faite à quelqu’un qu’ils ne connaissent pas... avec la menace voilée que cela implique.

JPEG - 36.5 ko

L’épisode de la Quatrième Dimension "Button, button", dont le scénario était signé du célèbre Richard Matheson (L’Homme Qui rétrécit, Duel, Je Suis Une Légende ...), s’arrêtait là... et c’est précisément là que le film de Richard Kelly commence réellement.

Norma et Arthur cherchent à comprendre et tentent d’enquêter sur cet homme étrange, qui se fait appeler Arlington Steward. ils apprennent qu’il s’agirait d’un agent de la tristement célèbre NSA, qui aurait autrefois été frappé par la foudre et gravement brûlé (ce qui explique ses atroces cicatrices) et qui aurait littéralement ressuscité dans un caisson de la morgue dans lequel son cadavre avait été enfermé... Depuis, il semble diriger une étrange unité et on raconte que selon les médecins qui l’ont examiné après sa "résurrection", ses cellules ont cessé de dégénérer et se régénèrent beaucoup plus rapidement que la normale.

PNG - 140.7 ko

Mais Steward n’apprécie pas que l’on enquête sur lui et l’enfant de Norma et Arthur est enlevé. Peu de temps après, ils apprennent qu’un autre couple dans la même situation qu’eux a subi les mêmes épreuves. Que leur fils a été enlevé et que le père a du choisir entre lui et son épouse ...

Voilà pour la partie la plus rationnelle ... la partie irrationnelle, quoi que relativement discrète, n’en est pas moins omniprésente et souvent dérangeante.

Cela commence avec un étrange élève de Norma, qui la force à révéler son handicap et fait d’étranges signes incompréhensibles... il y aussi ces gens soudainement pris de saignements de nez, ainsi que ces mystérieux appareillages qui semblent capable de téléporter quelqu’un et cette idée, lancée par un personnage secondaire, selon laquelle Steward les "testerait"...

Finalement, The Box s’avère au moins aussi étrange que Donnie Darko ou Southland Tales ! Situé pour une raison inexplicable dans les années 70, avec parfois des faux airs d’X-Files pour le côté "théorie du complot" impliquant la NSA et la NASA, le film ne se donne pas la peine de fournir l’ombre d’une explication, ni même d’une interprétation aux événements qu’il nous montre.

A chacun, donc, de se faire sa propre idée. La mienne ? Qu’il s’agit d’une sorte d’allégorie sur le thème de la mort et de la condition humaine. Qu’Arlington Steward (Arlington est le nom d’un célèbre cimetière de Washington) a été ressuscité pour devenir une sorte de "faucheur", répandant la mort sur Terre selon un ordre qui évidemment échappe à notre entendement et qu’il y a peut être beaucoup d’autres Arlington Steward qui se promènent un petit peu partout, chacun avec sa boîte et son bouton ... Qu’il(s) nous teste(nt) peut être au passage ... et que vous comme moi ne saurez jamais quand quelqu’un appuiera sur le bouton qui nous concerne !

Mais avant d’en arriver là ... voyez donc le film, qui en vaut la peine, ne seraut-ce que pour ses acteurs excellents : la craquante Cameron Diaz (plus vue dans un film fantastique depuis The Mask qui était ... son premier film, en 1994), étonnante dans ce rôle tristounet ; James Marsden, bien plus crédible ici que dans la peau de Cyclope, dans les X-Men ; et Frank Langella, une valeur sûre du cinéma fantastique !

A voir... mais aussi à revoir donc, car il fait guère de doute que le réalisateur a glissé de nombreux détails quasi-subliminaux pour mettre le spectateur mal à l’aise, qui peuvent être passés inaperçus au premier visionnage et qu’il a semé peut être d’autres indices relatifs au message qu’il a voulu faire passer ...

Commander le DVD ou le Blu-Ray sur Amazon et soutenir les Mondes Etranges !

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2018

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite