Mission Basilic (On Basilisk Station) -- Votre note ?


Mission Basilic (On Basilisk Station)

David Weber
dimanche 16 mai 2010
par Didier Giraud
popularité : 3%

Honor Harrington est une jeune femme aussi douée qu’ambitieuse, ce qui ne lui attire pas que des amitiés. Pour son premier commandement, à bord du croiseur léger Intrépide, elle reçoit une mission piège : l’armement de son vaisseau est reconfiguré pour tester une nouvelle technologie pas vraiment au point. Evidemment, les tests sont un échec et Honor et l’Intrépide sont alors envoyés dans le système de Basilic, réputé être un cul-de-sac pour les officiers désavoués ...

Mais un malheur n’arrive jamais seul et à son arrivée Honor se rend compte qu’officier assurant le commandement de la flotte Manticorienne dans le système n’est autre que Lord Pavel Young, un officier qu’elle avait humilié alors qu’ils étaient tous deux à l’Académie, lorsqu’il avait essayé de la violer.

Rancunier et sur de ses appuis politiques, en tant qu’héritier d’un aristocrate de première importance, celui-ci décide alors de la laisser seule dans le système en partant pour Manticore, prétextant la nécessite pour son vaisseau - un croiseur lourd - de subir d’importantes réparations.

Honor se retrouve alors seule pour assurer une mission de maintien de l’ordre et de surveillance qu’un croiseur léger ne peut assurer, avec un équipage démoralisé, un second qui se refuse à l’épauler et un armemant inadapté !

Ce n’est pourtant pas le travail qui manque. Depuis des années que les officiers incompétents et laxistes se sont succédés dans le système, les contrebandiers et autres visiteurs ont pris de mauvaises habitudes. Mais Honor compte bien mener sa mission à bien, quelles que soient ses handicaps. Elle enregsitre ses premiers succès et l’équipage se met à la suivre. Même son second semble dans de meilleures dispositions ... elle en aura bien besoin car Basilic est au coeur d’un complot mené par la République de Havre, qui a armé en secret des autochtones non humains et qui a réussi à faire pénétrer dans le système un vaisseau camouflé en cargo mais puissamment armé ...

Le genre de la "SF militaire" a donné dans le passé bon nombre d’oeuvres majeures du genre, avec par exemple la formidable séries des "fulgurs" de E.E. "Doc" Smith dans les années 40 et 50, ou encore Etoile Garde à Vous (Starship Troopers) de Robert Heinlein. Plus près de nous, La Stratégie Ender d’Orson Scott Card avait renoué avec un genre généralement laissé aux écrivains de seconde zone, comme ceux qui ont donné naissance à la saga de Perry Rhodan, ou ceux qui ont commis les pires épisodes de la version "littéraire" de Star Wars, par exemple.

Non pas que ce roman de David Weber soit mal écrit ... de ce point de vue là, il se situe plutôt dans la bonne moyenne. Les combats, pas trop nombreux, sont plutôt bien décrits, de même que les rapports entre Honor Harrington et son équipage, dans la grande tradition du genre, à commencer par Star Trek (cela a parfois été tendu entre Kirk et Spock, entre Spock et McCoy et entre kirk et McCoy !)...

Mais quel manque d’imagination ! Bien entendu, on retrouve tout le vocabulaire (verbiage ?) habituel : lasers, grasers, lances gravifiques, trous de ver, etc... Mais quand même, David Weber en abuse parfois quelque peu : "Une propulsion par impulseur modifiée de telle façon qu’elle projette, non pas une bande à gradient de gravité inclinée au dessus et en dessous d’un vaisseau, mais deux plaques légèrement incurvées à angle droit par rapport à la coque pouvait se servir de ces plaques comme de gigantesques "voiles" immatérielles pour capter la radiation concentrée qui accompagnait une vague gravitationnelle". Franchement, Monsieur Weber, est-ce bien raisonnable ?

Plutôt que de plancher sur des explication pseudo-scientifiques incompréhensibles, on aurait préféré approfondir un peu notre connaissance de cette peuplade non-humaine que le roman se contente d’effleurer pour mieux les massacrer en masse, sans aucun remords ! Mais heureusement, d’autres écrivains ont montré depuis longtemps déjà que la SF ne se limite pas à quelques coups de lasers tirés au fin fond de l’espace ...

Commander le roman sur Amazon et soutenir les Mondes Etranges !

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite