La Planète Des Singes : Les Origines -- Votre note ?
5 votes


La Planète Des Singes : Les Origines

Rupert Wyatt
dimanche 18 décembre 2011
par giraud
popularité : 3%

Will Rodman mène des recherches pour trouver un vaccin à la maladie d’Alzheimer et il est particulièrement motivé par l’état de son père, atteint par la maladie et dont l’état se dégrade peu à peu. Parmi ses cobayes, une femelle chimpanzé montre des signes encourageants. Malheureusement, elle finit abattue suite à un malentendu qui met fin au programme de recherche. Mais son fils hérite de son ADN modifié. Will, qui a recueilli le bébé chimpanzé, baptisé Cesar, va vite se rendre compte de son potentiel. Convaincu alors que son vaccin fonctionne, il l’utilise sur son père. Ce dernier retrouve alors ses facultés. Mais l’intelligence de Cesar continue de se développer. Et sa force aussi ...

IMG/flv/PlaneteDesSinges2011.flv

Pour ceux qui ne le sauraient pas, La Planète Des Singes est un film sorti en 1968 qui a donné suite à 4 autres films dans les années 70, puis une série, un remake signé Tim Burton en 2001 et donc un "reboot" en 2011.

Petit rappel historique : la Fox n’a jamais oublié le succès incroyable du premier opus, qui contribua à la fois au sauvetage financier du studio et à un renouveau de la SF au cinéma... d’où les 4 suites et, selon certaines sources, la création par George Lucas d’un certain Chewbacca, la Fox voulant à tout prix dans Star Wars un personnage rappelant les singes, désormais "fétiches" du studio (même si Lucas a ensuite affirmé que le personnage de Chewie lui avait été inspiré par sa chienne).

Pour en revenir au film sorti en 2011, il ne s’agit ni d’une suite ni d’un remake. C’est ce qu’on appelle désormais un "reboot", un film destiné à relancer une franchise (terme commercial) ou une saga (terme un peu plus valorisant). S’il fallait toutefois faire un parallèle avec un des films sortis dans les années 70, ce serait La Conquête De La Planète Des Singes qui, déjà, nous montrait un certain Cesar menant les autres singes vers la révolte vis à vis des humains*.

JPEG - 63.3 ko

Mais avant tout, le film réalisé par Rupert Wyatt (illustre inconnu qui semble désormais voué à un brillant avenir), nous propose un scénario original, intelligent, autonome (nul besoin d’avoir vu un des films précédents de la saga pour l’apprécier) et surtout, émouvant et efficace.

Dans le casting, on remarquera évidemment James Franco (l’inoubliable ami/ennemi de Peter Parker en la personne de Harry Osborn, alias le bouffon vert dans la saga Spider Man de Sam Raimi), mais aussi John Lithgow (célèbre pour son rôle de père de famille dans la série Troisième Planète A Partir Du Soleil, mais aussi pour son apparition comme serial killer dans la 4ème saison de la série Dexter).

JPEG - 87.3 ko

Il y a un autre nom qu’on ne peut passer sous silence, c’est celui d’Andy Serkis. Cet acteur qui n’est connu du grand public que pour ses "apparitions", qu’on pourrait qualifier de contribution, dans des films tels que ceux de saga du Seigneur des Anneaux (Golum), de King Kong (le singe lui-même) ou encore Tintin (le Capitaine Haddock), et qui interprète cette fois le singe Cesar, via les multiples capteurs utilisés dans le cadre de ce qu’on appelle le "motion capture".

Le résultat est émouvant, pas "tape-à-l’oeil" pour un sou en dépit d’un budget considérable (pas loin des 100 millions de dollars) et surprenant ) quand on pense que pas un seul des singes à l’écran n’a d’existence réelle... mais faut-il encore s’étonner de ce genre de prouesse technique ?

Quoi qu’il en soit, seul le résultat compte et il faut bien avouer que le film fonctionne, que le spectateur se laisse très vite emporter par l’intrigue et ne peut que s’attacher au personnage de Cesar, ainsi qu’à ses congénères.

JPEG - 62.1 ko

Remercions donc Ruper Wyatt, qui a dépensé pas loin de 100 millions de dollars pour nous offrir un film finalement assez peu spectaculaire, avec quelques scènes d’action seulement et des effets spéciaux presques invisibles... une conception du cinéma complètement à l’opposé de celle d’un Michael Bay, par exemple (pour ne citer que lui, mais on pourrait en trouver d’autres). Mais au moment où cette chronique est écrite, on se passerait volontiers d’un Transformers 4... Alors qu’on attendra avec impatience la suite de cette Planète Des Singes !

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


Le Cesar de l’époque résultait d’une étonnante boucle temporelle, puisqu’il était le fils de Zira et Cornelius ; deux singes provenant de l’avenir dans lequel se situait le premier film La Planète Des Singes.



Agenda

<<

2018

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite