Barbarella -- Votre note ?
12 votes


Barbarella

Roger Vadim
mardi 7 août 2007
par Didier Giraud
popularité : 6%

De nos jours nous sommes habitués à voir d’excellentes d’adaptations de bandes dessinées. Dans des genres très différents, Sin City ou Spider Man par exemple sont deux chefs d’œuvre du cinéma d’aujourd’hui. Je n’ai qu’un souvenir vague de Barbarella, la BD de Jean Claude Forest, à mi-chemin entre la SF et l’érotisme, à moins que ce soit l’inverse ... mais je n’ai pas le souvenir qu’elle ait été ridicule. On ne peut, hélas, pas en dire autant du film. Mais qu’est ce que Jane Fonda est venue faire dans cette galère ?

IMG/flv/Barbarella.flv

Barbarella, le film, représente pour moi ce qu’il ya de pire dans la SF. Si la science-fiction est restée si longtemps une sous-culture, raillée, méprisée, c’est notamment à cause de films comme celui-là.

JPEG - 91.3 ko

Si encore on pouvait le ranger dans la catégorie des comédies, ou des films érotiques ... mais même pas. Ce film ridicule, sans queue ni tête, doté d’une bande son digne de La Croisière s’Amuse, se prend dramatiquement au sérieux.

Je ne rentrerai pas dans le détail de l’intrigue, qui est par ailleurs sans intérêt. Ni dans une critique des effets spéciaux ... effectivement très spéciaux.

JPEG - 189.3 ko

On peut essayer de se montrer compréhensif ... considérer que ce film a été réalisé en pleine période « baba cool » et excuser un certain nombre de choses ... Passe encore qu’en l’an 40 000, on soit consés se saluer en disant « love » ... mais trop, c’est trop. Si un réalisateur abuse de la fumette, c’est son problème, pas celui des spectateurs. Et s’il a envie de filmer Jane Fonda en tenue sexy (on sait que Vadim était un grand amateur de belles femmes, ce qu’’on ne saurait lui reprocher) qu’il le fasse pour son usage privé, sans prendre comme prétexte un film comme Barbarella.

JPEG - 106.9 ko

Car encore une fois, ce qu’on ne peut pardonner à ce film, c’est qu’il constitue une insulte à la Science-fiction de qualité. Il ridiculise un genre qui, à l’époque, avait du mal à s’imposer et n’avait vraiment pas besoin de cela. Comment peut-on se dire artiste, se dire réalisateur, et commettre ce genre d’ânerie ?

On dit souvent que le plus grand nanar de l’histoire de la SF est Plan Nine From Outer Space de Ed Wood... mais pour moi, il n’arrive pas à la cheville du Barbarella de Vadim !

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


Dans un genre très proche de Barbarella, il y a Zardoz, avec Sean Connery. Même époque, même esprit, même univers visuel... et on apprécie d’autant mieux l’écart qu’il peut y avoir entre un nanar et un bon film !



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite