Jack Nicholson -- Votre note ?


Jack Nicholson

Un formidable acteur pour des rôles démesurés !
mercredi 20 février 2008
par Didier Giraud
popularité : 16%

En 50 ans, Nicholson a tourné avec les plus grands et a reçu un nombre impressionnant de récompenses (il détient notamment le record masculin de nominations aux Oscars). Cette superbe carrière a toutefois débuté ... avec des films d’horreur ! Et par la suite, il est revenu à plusieurs reprises vers le Fantastique et la Sciende Fiction, pour le plus grand bonheur des amateurs du genre !

Dès 1960, Nicholson travaille avec le célèbre Roger Corman dans La Petite Boutique des Horreurs (qui fera l’objet d’un remake musical très réussi en 1986, réalisé par Frank Oz, avec Rick Moranis).

Cette collaboration avec Corman se poursuit en 1963 avec Le Corbeau , insipiré de l’oeuvre d’Edgar Allan Poe (Corman y consacra un véritable cycle, avec 8 films au total), avec Vincent Price, Peter Lorre et Boris Karloff. Et la même année, Nicholson et Boris Karloff se retrouvent dans L’Halluciné, toujours sous la direction de Corman.

JPEG - 67.3 ko

Il faudra attendre ensuite 17 ans pour le revoir en 1980 dans Shining, de Stanley Kubrick, adapté du roman de Stephen King, dans le rôle de l’écrivain Jack Torrance qui va devenir fou dans le fameux hôtel Overlook dont il est devenu le gardien, coupé du reste du monde en hiver, et s’en prendre à se femme et à son fils. Ce n’est pas la première fois qu’il interprète un dément, et ce ne sera pas la dernière ...

En 1987, il interprète le rôle du Diable lui-même, dans Les Sorcières d’Eastwick, de George Miller (réalisateur de Mad Max, Mad Max 2 et Mad Max 3), aux côtés de Susan Sarandon, Michelle Pfeiffer et Cher. Dans cette comédie, Nicholson laisse libre cours à sa démesure et à sa fantaisie, et livre une interprétation du Diable aussi délirante que jubilatoire.

JPEG - 32.4 ko

Il ira encore plus loin dans l’excès et la caricature deux ans plus tard, sous la direction de Tim Burton dans Batman, dans lequel il est un formidable Joker, éclipsant tous les autresz acteurs, y compris Batman lui-même.

Il revient au fantastique - et à plus de sobriété dans son jeu d’acteur - en 1994 dans Wolf de Mike Nichols, avec Michelle Pfeiffer, un film de loup-garou plutôt subtil et qui évite habilement les clichés du genre.

JPEG - 36.5 ko

Mais chassez le naturel et il revient au galop ... lorsque Tim Burton lui offre non pas un seul mais deux rôles, dont celui de Président des Etats Unis dans Mars Attacks, une extraordinaire parodie des films de Science Fiction des années 50, aux côtés de Glenn Close, Pierce Brosnan, Annette Bening, Michael J. Fox, Dany DeVito, Rod Steiger, Nathalie Portman, James Brown, Tom Jones ...

Reverra-t-on Jack Nicholson dans un film fantastique ou de SF ? Espérons-le... mais il faudra pour cela qu’un réalisateur trouve un rôle à sa mesure !



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite