Jusqu’en Enfer (Drag Me To Hell) -- Votre note ?
2 votes


Jusqu’en Enfer (Drag Me To Hell)

Sam Raimi
mardi 15 décembre 2009
par Didier Giraud
popularité : 11%

La passion de Sam Raimi pour l’horreur ne se dément pas. Auteur de la trilogie déjantée des Evil Dead (dont les deux premiers volets sont toujours aussi pénibles à regarder, 20 après), fondateur de la maison de production Ghost House Pictures dédiée aux films d’horreur, Sam Raimi nous montre avec Jusqu’en Enfer qu’il n’a rien perdu de sa férocité. D’ailleurs, comme dans Evil Dead 3, il l’adoucit en y introduisant une bonne donne d’humour. Heureusement, parce que sans ça, quelques millions de personnes dans le monde auraient pu passer quelques très mauvaises nuits ...

Bande annonce IMG/flv/JusquenEnfer.flv

Une jeune banquière, soucieuse de faire du zèle vis à vis de son patron alors qu’elle est en concurrence avec un de ses collègues pour obtenir le poste de de directrice adjointe décide de refuser le ré-échelonnement d’un prêt à une gitane sur le point d’être expulsée. Celle-ci lui lance alors une malédiction. Pendant trois jours, elle va devoir subir le harcèlement d’un démon, avant que celui-ci l’emmène définitivement... jusqu’en enfer.

JPEG - 65.2 ko

Très rapidement, sa vie quotidienne vire au cauchemar éveillé. Heureusement, elle va être aidée par un voyant et par une femme qui a un vieux compte à régler avec le démon en question... mais cela sera-t-il suffisant pour renverser le sortilège ?

Si le scénario rappelle un peu celui du roman (et du film réalisé par Tom Holland) de Stepehen King, La Peau Sur Les Os, l’analogie s’arrête là. L’horreur distillée par l’écrivain était assez subtile et s’insinuait lentement chez le lecteur / spectateur, au fur et à mesure de l’amaigrissement du héros. Avec Sam Raimi, on entre très vite dans le vif du sujet, c’est le cas de la dire !

JPEG - 102.1 ko

Certains auraient commencé avec des portes qui grincent et des robinets qui gouttent avant de passer aux choses sérieuses, mais pas lui. D’entrée de jeu, il appuie là où ça fait mal ... il "joue" avec des parties du corps humains inhabituelles, avec des peurs ataviques, qu’il s’agisse de cadavres opu d’insectes... et on retrouve les sensations éprouvées en regardant les films qui ont fait sa renommée, ceux de la fameuse saga Evil Dead, une référence en matière d’horreur. Totalement imprévisible, il est capable de pousser une scène, une idée, un effet spécial plus loin que quiconque jusqu’à provoquer chez le spectateur l’envie irrépressible de dire "stop !". Et là, d’un coup, il nous sort un plan énorme, inattendu, inimaginable ... et on éclate de rire. Mais attention : parfois seulement, pas toujours ...

C’est fort, très fort et très peu de réalisateurs possèdent la maîtrise leur permettant de jouer sur les deux tableaux avec succès, sans tomber dans le cliché côté horreur, sans tomber dans le ridicule côté humour et sans que le film perde de son efficacité.

Du coup, les acteurs passent relativement inaperçus ! Lindsay Lohman (La légende De Beowulf) comme Justin Long (Jeepers Creepers) ne sont pourtant pas mauvais et leurs personnages ont même une certaine épaisseur, elle en arriviste relativement impitoyable (même son petit chat finit par y passer) et lui en gentil fiancé autenthiquement amoureux)... mais on n’a pas vraiment le temps de se poser la question, ni même d’admirer la plastique de Lindsay Lohman !

JPEG - 119.3 ko

Au final, on ne sait que penser... d’un côté on aimerait vraiment voir la version sans humour, on se dit qu’on est passé pas très loin d’un monument du genre, un de ces films qui provoque des évanouissements dans les salles obscures. Mais sans l’humour, le film aurait hélas été réservé à un public très averti et on peut comprendre que Sam Raimi cherche à rester un réalisateur grand public et donc "bankable". En tout cas, cette parenthèse (quand même risquée) dans une carrière qui semblait toute tracée dans les blockbusters est extrêmement sympathique et démontre que Sam Raimi, aussi riche et célèbre soit-il, a gardé l’amour du cinéma qui l’a fait connaître ! On espère que ce ne sera pas la dernière ...

Commander le DVD ou le Blu-Ray sur Amazon et soutenir les Mondes Etranges !

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Janvier

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite