Jeffrey Combs -- Votre note ?
7 votes


Jeffrey Combs

mardi 25 janvier 2011
par Didier GIRAUD
popularité : 7%

Un peu spécialisé dans les rôles de savant fou et de détective glauque, Jeffrey Combs mérite mieux que sa petite réputation d’acteur de série Z. Certes, il n’a pas toujours travaillé avec les réalisateurs les plus talentueux, certes il apparaît dans bon nombre de nanars (généralement sympathiques, cela dit) ... mais il compte à son crédit quelques excellents films et une carrière en définitive très riche et très variée. Il est vrai qu’il est capable de jouer les dingues comme personne, mais pas seulement. Imaginez un Bruce Campbell qui saurait faire preuve de subtilité et vous aurez une idée de l’acteur que peut être Jeffrey Combs...

Après un petit détour par la comédie loufoque en 1983 avec un petit rôle dans L’homme aux Deux cerveaux, avec Steve Martin, Jeffrey Combs décroche le rôle qui va le rendre célèbre à jamais auprès du public restreint (mais de qualité !) des fans d’horreur et de fantastique, celui du docteur herbert West dans Re-animator en 1985, un rôle qu’il reprendra d’ailleurs en 1990 dans Re-animator 2 puis en 2003 avec Beyond Re-animator.

JPEG - 8.6 ko

C’est donc à partir de 1985 que Jeffrey Combs devient l’acteur fétiche de l’excellent (mais peu connu) Stuart Gordon, qui fait de nouveau appel à lui en 1986 pour From Beyond (Aux Portes de l’Au-Delà), inspiré d’un texte de H.P. Lovecraft, comme Re-animator.

L’acteur et le réalisateur remettront ça en 1990 avec Les Gladiateurs du Futur, en 1991 avec Le Puit et le Pendule (tiré de la nouvelle d’Edgar Allan Poe), en 1992 avec Fortress (oui, celui avec Christophe Lambert) et en 1995 avec Castle Freak (encore une adaptation de Lovecraft) en 1995 !

Proche de Stuart Gordon, Jeffrey Combs l’est également des frères Band, ce qui lui vaudra de participer à plusieurs films de Charles Band, (spécialiste de la série Z), comme par exemple Future Cop 2 aux côtés d’Helen Hunt ou bien Doctor Mordrid en 1992, nettement inspiré du personnage du Docteur Strange que les amateurs de super-héros de Marvel Comics connaissent bien...

Heureusement, son amitié avec Stuart Gordon lui vaut aussi quelques rôles dans des films produits et/ou réalisés par Brian Yuzna, qui est d’un tout autre calibre. C’est ainsi qu’il va interpréter le personnage de Lovecraft lui-même dans Necronomicon en 1993.

Mais au delà de sa collaboration avec l’équipe Gordon / Yuzna / Band, Jeffrey Combs fait parfois quelques détours inattendus, comme avec Mutronics en 1991, inspiré d’un manga et dans lequel s’était également égaré un certain Mark Hamill... mais aussi l’excellent Fantômes Contre Fantômes de Peter Jackson en 1996.

JPEG - 8.9 ko

Par la suite malheureusement, à l’exception de Souviens Toi l’Eté Dernier 2 en 1998 et de La Maison de l’Horreur en 1999 on le retrouve encore dans bon nombre de petites productions sans grand intérêt, comme Time Tracers en 1997, Satanic en 2006, Le Sorcier Macabre en 2007, Parasomnia en 2008 ...

Il faut dire que le meilleur de Jeffrey Combs à la fin des années 90 et au début des années 2000, c’est dans des séries télévisées qu’on peut le découvrir.

JPEG - 21.4 ko

Car dans le rôle extrêmement antipathique de Weyoun, dans 32 épisodes de Star Trek Deep Space Nine de 1994 à 1999, il est tout simplement éblouissant. Et il n’est pas mal non plus dans le rôle du commander Andorien Shran dans 10 épisodes de Star Trek Enterprise, de 2001 à 2005 !

JPEG - 18.5 ko

Et de 2005 à 2007, on le retrouve dans 15 épisodes de la série Les 4400, dans le rôle de Kevin Burkhoff, encore un personnage qui va découvrir tester une étrange drogue... un peu comme dans Re-animator en somme ! Et la boucle est bouclée... pour l’instant du moins.



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite