Bruce Spence -- Votre note ?
4 votes


Bruce Spence

Le plus étrange des acteurs néo-zélandais !
mardi 12 janvier 2010
par Didier Giraud
popularité : 7%

Bien avant que la Nouvelle Zélande devienne un lieu de tournage à la mode (avec notamment la trilogie du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson, qui a immortalisé ses paysages), Bruce Spence s’est fait connaître au travers du cinéma australien, notamment grâce à Peter Weir et George Miller, avant de travailler régulièrement pour Hollywood.

En 1974, on le découvre dans un film (que beaucoup considèrent comme culte) de Peter Weir, Les Voitures Qui Ont Mangé Paris (Paris étant ici un petit village australien, dont les habitants sont mystérieusement tués par des voitures.

Mais il ne devient célèbre qu’en 1981, avec Mad Max 2, dans lequel interprète le fameux pilote d’une drôle de machine volante qui bombarde ses ennemis avec ... des serpents !

En 1983, il interprète un savant fou dans The Return Of Captain Invincible, avec Christopher Lee.

De manière assez étonnante (pour ne pas dire perturbante) on le retrouve dans un rôle quasiment identique à celui qu’il avait eu dans Mad Max 2 (mais censé être différent) dans ... Mad Max 3, dans lequel il pilote à nouveau un engin volant ! Un choix assez étonnant de la part de George Miller, alors qu’il aurait été bien plus logique (et plus clair) de faire se rencontrer à nouveau les deux personnages ... ou de choisir un autre acteur, s’agissant d’un autre rôle !

JPEG - 27.4 ko

En 1994, il est le chef des extra-terrestres dans la série humoristique australienne A Mi-Galaxie, Tournez à Gauche.

On le retrouve sur grand écran en 1998 dans le chef d’oeuvre d’Alex Proyas, Dark City, dans un rôle à nouveau étrange et inquiétant.

JPEG - 12 ko

En 2002, il s’essaie au fantastique dans l’adaptation cinématographique de La Reine des Damnnés, d’Anne Rice, dans lequel on retrouve le fameux Lestat, rendu célèbre par le roman d’Ann Rice, mais surtout le film de Neil Jordan Entretien Avec un Vampire.

En 2003, il devient l’homme du train, dans le dernier volet de la trilogie Matrix, Matrix Revolutions.

JPEG - 26.1 ko

Et comme si cela ne suffisait pas, il ajoute Star Wars à son palmarès pourtant déjà bien fourni, dans le (petit) rôle de Tion Medon dans La Revanche des Sith.

JPEG - 18 ko

Mais il manquait une corde à son arc, celle de la Fantasy. Cette lacune est désormais comblée, depuis qu’il a décroché en 206 un des principaux rôles de la série Legend of the Seeker, inspirée de la saga L’Epée de Vérité de Terry Goodkind, produite par Sam Raimi.

JPEG - 17.5 ko

Alors... culte Bruce Spence ? Pas loin !



Agenda

<<

2018

>>

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite