Total Recall -- Votre note ?
4 votes


Total Recall

Len Wiseman
samedi 29 décembre 2012
par giraud
popularité : 8%

Dans un avenir qu’on espère pas trop proche, des guerres chimiques ont rendu la terre inhabitable, à l’exception de l’Union Fédérale Britannique et de l’Australie, désormais appelée la Colonie. Doug Quaid, un ouvrier travaillant au montage de robots de sécurité, n’est pas satisfait de sa vie et décide de faire appel aux services de Rekall, une société qui propose d’implanter de faux souvenirs d’une vie meilleure, plus excitante, plus trépidante, en fonction des désirs et fantasmes de ses clients. Doug choisit de vivre une mission d’agent secret, mais l’opération se passe mal : la mémoire de Doug avait apparemment déjà été trafiquée à son insu ...

IMG/flv/TotalRecall2012.flv

On peut se poser la question de savoir si ce Total Recall est bien le remake de celui de 1990. Certes, son scénario suit davantage celui de Dan O’Bannon et Ronald Shusett que l’histoire de Souvenirs A Vendre, la nouvelle de Philip K. Dick dont il est inspiré. Mais il s’écarte toutefois de manière notable du film de Paul Veroheven. L’action se déroule intégralement sur Terre et pas du tout sur Mars (même si Doug Quaid glisse au début du film qu’il a toujours rêvé d’y aller) et il n’avait jamais été question dans le premier Total Recall de guerre chimique et d’Union Fédérale Britannique...

JPEG - 25.6 ko

Est-ce mieux ou pire ? En soi, les deux idées se valent, qu’il s’agisse d’un territoire peuplé de pauvres exploités par un empire colonial, ou d’une planète peuplée de travailleurs victimes de mutations et asservis au moyen d’un chantage à l’oxygène... La différence se situe dans la manière dont le sujet est traité.

Len Wiseman, bon spécialiste des films d’action (Underworld, Underworld 2, Die Hard 4), accorde davantage de temps aux scènes de poursuite et de combat que son prédécesseur, qui laissait un peu plus de place au développement de la trame de fond du scénario (même s’il s’agissait déjà d’un film orienté vers l’action, avec un Schwarzenegger encore au top de sa forme). L’’ambiance du film de Verhoeven était également un peu plus "dickienne", au travers de nombreux petits détails (le robot dans le taxi, les fenêtres-écran...) mais aussi au travers d’un scénario qui entretenait jusqu’à la fin le doute sur la réalité des événements vécus par le héros. Et on ne retiendra pas la musique du film, alors que celle du premier Total Recall est passée depuis dans l’inconscient collectif, tant elle a été reprise comme fond sonore pour d’innombrables reportages ou documentaires.

JPEG - 21.2 ko

A l’inverse, il faut signaler que Colin Farrell ( Minority Report, Daredevil, L’Imaginarium du Docteur Parnassius, Fright Night) est quand même plus crédible en agent secret (et meilleur acteur) que Schwarzy et que la présence à l’écran de Kate Beckinsale ( Madame Wiseman ) jusqu’à la fin du film est un régal pour les yeux (elle est presque aussi sexy que Sharon Stone à l’époque) ! Par ailleurs, l’idée de ce gigantesque ascenseur passant par le noyaux de la planète pour relier l’Union Fédérale Britannique à la Colonie est assez fascinante. Et surtout, surtout, le film bénéficie de l’incroyable talent de Patrick Tatopoulos, qui a créé pour l’occasion de formidables décors qui sont probablement le principal atout du film.

JPEG - 32.1 ko

Combien de temps faut-il laisser passer avant de se lancer dans le remake d’un film culte ? On serait tenté de répondre : le temps que le film original accuse son âge et soit démodé... ce qui n’est pas vraiment le cas du Total Recall de Paul Verhoeven, dont les effets spéciaux, même s’ils ne sont pas aussi spectaculaires que ceux du film de Len Wiseman, sont loin d’être ridicules aujourd’hui encore. Résultat, le film de Verhoeven restera culte pour un bon nombre d’années encore. Et celui de Len Wiseman, même si on passe un bon moment en le regardant, sera sans doute rapidement oublié. D’ailleurs, le succès n’a pas vraiment été au rendez-vous de ce blockbuster au budget de 125 millions de dollars. Ca se joue à pas grand chose, c’est vrai, mais c’est la démonstration parfaite que trop d’action finit par nuire à l’intérêt d’un film et qu’il faut parfois savoir parier sur l’intelligence des spectateurs...

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite