Lum’en -- Votre note ?


Lum’en

Laurent Genefort
mardi 26 janvier 2016
par Didier GIRAUD
popularité : 9%

Depuis que l’humanité a découvert les Portes de Vangk qui lui permettent de traverser instantanément l’espace, les terriens se répandent un peu partout, colonisant planète après planète, pour le compte de sociétés multimondiales. C’est ainsi qu’ils s’installent sur Garance, où se trouve une forme de vie primitive mais peut-être dotée de conscience et d’intelligence... ce qui pourrait remettre en cause l’exploitation de la planète. Mais la colonisation amène avec les colons tous les problèmes de la Terre... des fanatiques religieux, des autonomistes prêts à modifier leurs propres gènes pour vivre en symbiose avec leur nouvelle planète, des artistes activistes qui rêvent de révolution... autant de conflits qui peuvent remettre en cause le succès des colons. Et pendant ce temps, une forme de vie sous la surface, réveillée par l’arrivée des humains, tente de prendre contact...

Constitué de six récits se déroulant à différentes périodes de la colonisation de Garance, Lum’en fait immanquablement penser aux Chroniques Martiennes de Ray Bradbury. Certes, le roman de Laurent Genefort est résolument moderne, s’inscrit clairement dans le space opéra d’aujourd’hui en faisant la part belle à l’action (notamment dans le deuxième récit). Mais au-delà de la forme, on y retrouve une certaine mélancolie, un côté cynique et désabusé et en même temps une forme d’optimisme, une diversité des points de vue, une vision "historique" qui avaient fait le charme du recueil de nouvelles de Bradbury.

On peut trouver d’autres influences, tout aussi prestigieuses, dans ce roman qui a remporté le prix Julia Verlanger 2015. Car le personnage de Jarid Moray, ce diplomate qui est le personnage principal du cinquième récit (et qu’on retrouve dans d’autres textes de l’auteur), a indéniablement quelque chose des héros des romans d’Asimov, privilégiant la raison et l’intelligence plutôt que les émotions et la violence.

Mais même si les influences sont là, le roman de Laurent Genefort ne doit rien à personne, si ce n’est à son auteur, qui crée ici en moins de 300 pages (presque un exploit à une époque où les auteurs semblent rivaliser sur l’épaisseur de leurs romans) une véritable épopée couvrant une centaine d’années, originale et qui ne manque pas de sens : critique du capitalisme et de ses multinationales tentaculaires, de la bêtise du fanatisme religieux, des méfaits de la colonisation évidemment, mais aussi fable écologique...

Et pourtant, Lum’en s’avère très accessible, d’une lecture aisée et particulièrement agréable, pour le grand public comme pour le fan de SF averti. Chacun des six récits qui le composent s’avère très différent des autres, s’inscrit parfaitement et de manière limpide dans l’Histoire (avec une majuscule) des colons, et se révèle tout aussi passionnant que les cinq autres... ce qui est plus facile à dire pour le critique qu’à réaliser pour l’auteur !

En fait, Lum’en fait partie de ces romans rares qui "coulent de source" et peuvent laisser croire qu’il est facile d’écrire de la SF (alors que c’est tout le contraire). Une belle preuve de la maîtrise de Laurent Genefort qui démontre une nouvelle fois, s’il en était encore besoin, qu’il est un des auteurs majeurs actuels de space opera et n’a rien à envier dans ce domaine à ses confrères anglo-saxons.

Cliquer ici pour commander le roman sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite