The Tomorrow War -- Votre note ?


The Tomorrow War

Chris McKay
dimanche 31 octobre 2021
par Didier GIRAUD
popularité : 5%

En 2022, au beau milieu d’un match de football de la Coupe du Monde au Qatar, un mystérieux portail apparaît, d’où sort un commando armé qui délivre un message à tous les terriens : dans 30 ans, la terre sera attaquée par les "whitespikes", des aliens qui extermineront la quasi-totalité de la population. Le portail ouvert est la dernière chance de l’humanité, qui a désespérément besoin de renforts pour continuer la lutte. Dan Forrester, un professeur de biologie et ancien des forces spéciales, se porte volontaire afin de garantir un avenir à sa fille Muri. Une fois sur place, il est affecté à une mission qui pourrait changer le cours de la guerre : développer une toxine capable d’éliminer les whitespikes, qui est presque prête mais ne fonctionne que sur les mâles. Une mission dirigée par sa propre fille...

Voilà un film dont peut dire tout ou son contraire !

On peut voir en effet The Tomorrow War comme un produit hollywoodien ayant pioché dans les scénarios de guerre temporelle de Terminator, dans des scènes de Starship Troopers, ou dans le réalisme guerrier de Edge Of Tomorrow et, à ce titre, crier au plagiat, au gloubi-boulga infâme, au manque d’imagination... On pourrait même lui reprocher de sacrifier des personnages noirs et féminins, pour le plus grand triomphe de deux mâles blancs hétérosexuels, tout en diffusant un message très politiquement correct sur le réchauffement climatique !

On peut aussi considérer que The Tomorrow War s’est inspiré des grands classiques cités précédemment (et peut être aussi de La Grande Muraille pour l’aspect des créatures, Aliens pour l’idée de la femelle pondeuse redoutablement hostile, et peut-être même The Thing sur la fin !) pour livrer un film au scénario finalement plutôt original, même si le twist final arrive un peu trop vite, presque trop facilement (avec l’analyse d’une griffe d’un whitespike et la consultation d’un étudiant passionné de volcans...) pour ne pas sembler tiré par les cheveux. Et il faut bien avouer que les scènes de guerre, plus ou moins déjà vues ou pas (et quoi qu’il soit, Starship Troopers a près de 25 ans...) sont très impressionnantes, avec ses nuées de créatures grouillantes et envahissantes.

JPEG - 73.3 ko

Mais la principale qualité du film de Chris McKay, qui signe ici son premier blockbuster (après sa première et seule expérience de réalisateur, Lego Batman, Le Film), c’est de prendre le temps de construire son intrigue et de nous permettre de nous attacher aux personnages, là où la plupart des productions du genre nous plongent dans une action effrénée au bout de 10 minutes, au plus. Mieux, le réalisateur parvient à faire habilement monter le suspense, avant d’envoyer le héros dans l’avenir et, une fois sur place (après une arrivée pour le moins mouvementée et surprenante), le suspense continue à grandir avant qu’il se retrouve, enfin, face à un des ces fameux whitespikes.

JPEG - 57.8 ko

Pour le reste, pas de surprise, on connaît bien Chris Pratt désormais (après les Gardiens de la Galaxie et les Jurassic World notamment) et il est égal à lui-même dans ce film, avec à ses côtés une Yvonne Strahovski (devenue célèbre avec les séries Chuck et La Servante Ecarlate) qu’on aurait aimé voir un peu plus à l’écran dans ce film. Et on retrouve avec plaisir l’excellent J.K. Simmons (le Jonah Jameson du Spider Man de Sam Raimi), dans le rôle du père du héros.

JPEG - 62 ko

Quant aux scènes d’action, elles sont à la hauteur du budget de 200 millions de dollars, dans des décors apocalyptiques remarquables, qu’il s’agisse de la ville de Miami totalement dévastée ou de la base maritime où sont réfugiés les derniers résistants de l’humanité. Réalistes, elles contribuent à l’ambiance désespérée de fin du monde qui règne sur une bonne partie du film, très bien rendue.

JPEG - 40.5 ko

Pour cause de Covid, le film n’a pas été diffusé en salles et a été racheté au prix de son budget par Amazon (ce qui donne une idée de la rentabilité espérée de ce genre de plate-forme). Mais ne vous y trompez pas : The Tomorrow War aurait amplement mérité un large succès au cinéma !

Cliquer ici pour commander le Blu-ray ou le DVD sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Documents joints

MPEG4 - 25.9 Mo
MPEG4 - 25.9 Mo

Agenda

<<

2024

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite