Docteur Frankenstein -- Votre note ?


Docteur Frankenstein

Paul McGuigan
lundi 7 décembre 2015
par Didier GIRAUD
popularité : 17%

Un jeune bossu, clown dans un cirque et souffre-douleur de la troupe, est amoureux de Lorelei, une trapéziste, et se passionne pour la médecine, qu’il étudie dès qu’il a un moment à lui. Lorsque Lorelei fait une chute, il vient en aide à un médecin qui était dans le public, le docteur Victor Frankenstein, qui décèle en lui un don pour la médecine. Victor l’aide à s’enfuir du cirque et fait de lui son assistant. Ensemble, ils vont tenter de réaliser le projet de Victor, qui pense avoir trouvé le moyen de créer la vie. Mais leurs expériences vont attirer l’attention d’un inspecteur de la police dont les convictions religieuses s’opposent à celles de Victor...

Tous les fans des films de Frankenstein connaissant bien le personnage d’Igor (ou Ygor, qui pourtant s’appelait initialement Fritz), l’assistant bossu, simple d’esprit et souvent défiguré du docteur Frankenstein, devenu peu à peu une figure du cinéma fantastique, accompagnant divers savant fous et autres créatures malfaisantes. On ne trouve pourtant aucune trace d’un assistant dans le roman de May Shelley... mais c’est à ce personnage que le scénariste Max Landis (le fils de John, également scénariste de l’étonnant Chronicle) a choisi de s’intéresser.

JPEG - 42.9 ko

Dans cette version très hollywoodienne, Igor n’est évidemment pas un simple d’esprit, ni même bossu, puisque Victor Frankenstein le débarrasse très vite de sa bosse, lui donnant ainsi la chance de vivre une vie normale et faire le métier auquel il était destiné. C’est peut être un peu simpliste, mais c’est ce qui est à la base de la relation d’amitié qui va peu à peu s’installer entre les deux hommes et donner au film son originalité et son intérêt. Car Docteur Frankenstein, comme son nom l’indique, s’intéresse avant tout au créateur du monstre, ainsi qu’à son assistant et associé, et très peu au monstre lui-même, qui ne fait qu’une brève apparition à la fin du film !

Et pour son film, Paul McGuigan a eu l’intelligence de faire appel à deux jeunes acteurs parmi les les plus doués de leur génération, bien connus des amateurs de sorcellerie et de super-héros puisqu’il s’agit de Daniel Radcliffe (vu dans La Dame En Noir, Horns et bien entendu dans Harry Potter) et James McAvoy (le jeune Charles Xavier de la deuxième trilogie des X-Men, devenu célèbre avec l’excellent Wanted). Et le moins qu’on puisse dire est qu’on n’est pas déçus, avec un James McAvoy parfait dans le rôle d’un scientifique obsédé par ses recherches et à la moralité quelque peu douteuse, face à un Daniel Radcliffe au départ un peu craintif et effacé, puis gagnant peu à peu en assurance.

JPEG - 57.1 ko

On est loin, très loin, du roman de Mary Shelley. Mais le film n’abandonne pas pour autant les thématiques abordées par le roman, notamment au travers du personnage du policier, qui incarne les valeurs morales traditionnelles face à science, que certains pourraient qualifier d’immorale, du docteur Frankenstein. Sa créature, qu’il baptise Prométhée dans le film en hommage au titre du roman (Frankenstein Ou Le Prométhée Moderne), fait également référence au Prométhée de la mythologie grecque (qui était censé avoir créé les hommes et leur avoir donné le feu, symbolisant la connaissance divine). Et le docteur Frankenstein qui donne son titre au film apparaît comme un personnage ambigü, parfois sympathique et parfois à la limite de l’inconscience et l’irresponsabilité, incapable de maîtriser la plusion obsessionnelle qui le pousse à tenter des expériences toujours plus délirantes. Le film ne s’attarde d’ailleurs guère sur les moyens utilisés pour se procurer les différents éléments constituant sa créature, sans doute pour préserver le capital sympathie du personnage de Victor.

JPEG - 34 ko

Avec ses effets spéciaux (notamment les décors) réussis et ses scènes d’action efficaces, le duo formé par Victor et Igor n’est finalement pas sans rappeler celui constitué par Robert Downey Jr et Jude Law, alias Sherlock Holmes et le docteur Watson dans les films de Guy Ritchie. Il ne serait d’ailleurs pas étonnant qu’on ait droit à une suite car à l’évidence, la créature de la fin du film n’est pas celle que l’on connaît. Reverra-t-on James McAvoy et Daniel Radcliffe dans les rôles de Victor et Igor ? Peut-être, si le film engrange suffisamment d’entrées. Si c’est comme en France, où le film est sorti de manière très confidentielle dans quelques salles seulement (même en région parisienne), ce n’est pas gagné d’avance. Mais ce serait dommage d’en rester là...

Cliquer ici pour commander le Blu-ray ou le DVD sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Documents joints

MPEG4 - 21.8 Mo
MPEG4 - 21.8 Mo

Agenda

<<

2018

>>

<<

Janvier

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite