Télépathie -- Votre note ?
15 votes


Télépathie

Un don très utile, mais qui passe mieux dans les romans qu’à l’écran !
lundi 2 août 2010
par Didier Giraud
popularité : 1%

Etudiée de manière très sérieuse par les gouvernements russes et américains pendant la guerre froide (lire dans l’esprit de l’autre aurait grandement facilité l’espionnage !), la télépathie reste du domaine de la parapsychologie et du fantasme ... même s’il existe de sérieuses présomptions de son existence (à un niveau bien moindre, toutefois, que les capacités des personnages de fiction). Soyez prudent toutefois s’il vous arrivait un jour de faire l’expérience de la télépathie, mieux vaut ne pas s’en vanter : c’est considéré par la médecine comme un symtôme de la schizophrénie !

C’est probablement dans l’univers des comics, notamment ceux de chez Marvel, qu’on rencontre le plus de télépathes ! On ne présente plus le fameux Professeur Charles Xavier, fondateur des X-Men et considéré comme le plus puissant des télépathes... en particulier depuis l’adaptation des X-Men au cinéma ! Mais il y en a d’autres : son élève Jean Grey (Strange Girl), son ennemie Emma Frost (la Reine Blanche), sans oublier d’autres personnages de l’univers Marvel, tels que Dragon-Lune ou No-Girl.

Les séries télévisées de SF ont également fait la part belle aux télépathes. Le plus célèbre d’entre eux est bien entendu le mythique Monsieur Spock, qui pratiquait dans bon nombre d’épisodes de Star Trek la "fusion mentale" vulcaine, permettant à deux esprits de communiquer entre eux (c’était souvent avec le Capitaine Kirk, mais parfois aussi avec une entité extra-terrestre). Toutefois, cette forme de télépathie nécessitait un contact physique. Ce qui n’était pas le cas de l’empathie (une sorte de télépathie émotionnelle) pratiquée par Deanna Troi, une bétazoïde appartenant à l’équipage de Star Trek Next Generation. Et c’est encore un acteur issu de l’univers de Star Trek, Walter Koenig, qui interprète l’agent télépathe Bester dans la série Babylon 5, un agent ainsi dénommé en hommage à l’écrivain Alfred Bester, auteur de l’Homme Démoli.

Ce qui nous amène à la littérature... et à ce roman de Bester, publié en 1952, dans lequel une police formée de télépathes était parvenue à éradiquer le meurtre pendant 79 ans, jusqu’à ce qu’un milliardaire ose les défier.

Mais une vingtaine d’années avant, E.E. Doc Smith avait déjà imaginé, dans son cycle du Fulgur, que des hommes pourraient être artificiellement dotés de capacités télépathiques, de même qu’A.E. Van Vogt avait déjà imaginé dans A La Poursuite Des Slans une race supérieure de mutants issus de l’espèce humaine, dotés notamment de pouvoirs télépathiques.

La télépathie est d’ailleurs assez souvent reliée à cette notion de "supériorité" et est souvent synonyme dans la SF d’un degré élevé de l’évolution, comme si nous autres humains non télépathes étions des primates relatifs, n’utilisant que 10% des capacités de leur cerveau. C’est probablement pour cela que la SF a souvent prêté des pouvoirs télépathiques aux espèces extra-terrestres... et a souvent imaginé que ce sont les extra-terrestres qui apporteraient la télépathie aux humains, comme dans Les Enfants d’Icare, d’Arthur C. Clarke, ou comme le font les Arisians de E.E. Doc Smith., une civilisation très avancée ayant quasiment renoncé à leur existence physique pour se consacrer exclusivement à leur développement psychique... un peu comme les métrons et les organiens de Star Trek.

Et si les hommes de la Seconde Fondation imaginée par Asimov ont évolué et développé des dons de télépathie, c’est parce qu’ils se sont concentrés sur les sciences de l’esprit (pendant que ceux de la Première Fondation se consacraient bêtement aux sciences physiques) ! Comme ces enfants élevés de manière si particulière dans la nouvelle Les Premiers Hommes de Howard Fast afin de libérer tout le potentiel de leur cerveau...

Mais si la télépathie est très pratique dans les "space operas" pour communiquer instantanément, quelle que soit la distance, elle peut s’avérer d’un usage beaucoup plus délicat dans la vie de tous les jours... En effet, les non-télépathes voient généralement d’un mauvais oeil le fait que leurs pensées puissent être lues ou entendues ! D’où l’idée de "pacte" que l’on retrouve généralement : les télépathes ne peuvent utiliser leur pouvoir sur un tiers que si ce dernier en donne préalablement l’autorisation... car dans le cas contraire, les non-télépathes risqueraient de se retourner contre eux ! D’où l’idée, assez répandue également, qu’il serait possible à un non-télépathe, avec un peu d’entraînement, d’ériger des barrières mentales pour éviter toute intrusion... un peu comme le héros du Village des Damnés qui, en pensant à un mur de briques, tentait de cacher un secret à de redoutables enfants télépathes.

Mais même pour le télépathe, le fardeau est parfois lourd à porter, comme pour David Selig, dans l’Oreille Interne de Robert Silverberg. Il faut croire que lire les pensées des gens qui vous entourent peut s’avérer déprimant... Et ce n’est pas plus faciles pour certains personnages des Chroniques du Peuple, de Zenna Henderson, comme si ce don, qui devrait permettre aux télépathes de mieux communiquer, les isolait un peu plus du reste du monde.

Silverberg va même encore plus loin en imaginant une sorte de "télépathie à l’envers" dans L’Homme Dans le Labyrinthe. Son héros ressort transformé après un contact avec race extra-terrestre et diffuse désormais tout autour de lui, de manière incontrôlable et insupportable, ses émotions et ses sentiments... ce qui a pour résultat de faire de lui un paria, rejeté par tous et obligé de s’exiler dans un lieu inhabité !

On retrouve exactement les mêmes thèmes dans les rares films se SF ayant exploité (plus ou moins) la télépathie. Ainsi, les enfants télépathes du Village des Damnés sont des extra-terrestres, de même que ceux de La Montagne Ensorcelée.

Et au cinéma aussi, la télépathie peut s’avérer utile, lorsqu’elle parmet à Luke d’appeler sa soeur Leia au secours dans l’Empire Contre Attaque et permet finalement aux humains de remporter la victoire sur les arachnides dans Starship Troopers... mais elle peut s’avérer beaucoup plus inquiétante lorsqu’elle est elle, comme dans Scanners de Cronenberg, un effet secondaire d’un médicament injecté à des femmes enceintes, qui donnent naissance à des enfants télépathes.

Malheureusement, la télépathie étant assez peu cinégénique, il est probable qu’on continuera à privilégier la littérature pour explorer les différents aspects de la télépathie, dont on n’a certainement pas fait le tour !



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite