Reproduction Interdite -- Votre note ?
2 votes


Reproduction Interdite

Jean-Michel Truong
mercredi 15 février 2017
par Didier GIRAUD
popularité : 16%

Un ancien prix Nobel disparu depuis de nombreuses années, génie des manipulations génétiques devenu richissime, est retrouvé mort dans une chambre d’hôtel après s’être apparemment suicidé. Le jeune juge d’instruction Norbert Rettinger est chargé de mener l’enquête. Il va rapidement découvrir que Ballin avait repris ses recherches. Il va également découvrir qu’il y a peut être un lien avec une autre affaire, une émeute et un incendie dans une prison ayant fait une dizaine de morts. Ce lien va le mener vers la société Reproductique SA, puissante multinationale leader de l’industrie des clones, créée initialement par Ballin. Mais ce que Rettinger ignore, c’est que lui-même est étroitement surveillé par les services secrets... Mais quelle est donc cette agence et quel est l’objectif de leur opération "Fleshware" ?

Premier roman de Jean-Michel Truong, qui aime explorer les futurs plus ou moins probables de notre société à l’aune des dernières avancées scientifiques, Reproduction Interdite s’attache à nous faire réfléchir sur l’utilisation que nous pourrions faire du clonage humain, et surtout sur les aspects moraux de cette utilisation.

Pour cela, l’auteur a pris le parti de structurer son récit comme un "dossier" monté par des services secrets ayant mis le personnage principal sous une très étroite surveillance. Notes internes, retranscriptions d’écoutes téléphoniques ou de messages échangés sur des serveurs télématiques (le roman a été écrit en 1988, âge d’or du Minitel, rose ou pas), courriers échangés avec un procureur ou un commissaire, rapports de police... Le moins qu’on puisse dire est qu’il n’a pas choisi la facilité ! Car la lecture de ce genre de documents (dont il reproduit le style assez caractéristique) n’est pas nécessairement aisée pour tous les lecteurs. En outre, cela donne à son roman un côté assez froid et analytique qui empêche le lecteur de s’attacher au personnage, pourtant plutôt sympathique, du jeune juge idéaliste. Mais de la manière dont le récit est structuré, le lecteur se retrouve très vite happé par l’intrigue à la fois mystérieuse et captivante.

Cela dit, le propos de Jean-Michel Truong n’est pas de nous livrer une énigme à la Dan Brown, ni de nous raconter une jolie histoire d’amour entre ce jeune juge et la commissaire de police qui collabore avec lui sur son enquête. Tout cela n’est qu’un prétexte pour nous faire partager ses angoisses quant à l’utilisation que l’humanité pourrait faire des techniques de clonage. Le point culminant de l’avertissement qu’il nous adresse réside dans la "pièce" numéro 54, qui consiste en une longue visite guidée du CP24, "centre de production de clones le plus moderne du monde". Là, sur 20 pages, l’auteur nous explique avec la précision clinique d’un guide touristique les horreurs qui s’y déroulent en toute légalité...

Voilà pour la thèse. L’antithèse (pièce numéro 104) est beaucoup plus courte, mais tout aussi percutante, d’ordre moral et presque religieux, se situant dans une fin en forme d’holocauste. Mais avant tout cela, l’auteur prend un malin plaisir à nous expliquer par le menu comment notre société a pu en arriver à de telles horreurs, en démontant les mécanismes du lobbying d’une industrie telle que celle-ci, que l’on peut imaginer assez proche de celui que peuvent mener aujourd’hui, sur des sujets tout aussi graves, les plus puissants laboratoires pharmaceutiques...

Si Reproduction Interdite est moins terrifiant que Le Successeur De Pierre, c’est sans doute parce que notre société semble encore loin d’être prête à prendre le virage décrit dans le roman (alors que malheureusement, bon nombre des "prédictions"du Successeur de Pierre sont sur le point de se réaliser, quand ce n’est pas déjà fait). Cela dit, nous ne sommes pas à l’abri de voir, sous une forme ou une autre, les horreurs décrites dans le roman devenir réalité... et comme toujours ou presque, avec les meilleures intentions du monde puisque tout cela ne serait motivé que par les progrès de la médecine, l’allongement de la durée de vie, le traitement de certaines maladies autrement incurables. Mais ne dit-on pas que l’enfer est pavé des meilleures intentions ?

Cliquer ici pour commander le roman sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


Si vous êtes intéressé par le sujet des clones, il existe quelques films sur le sujet. The Island n’est sans doute pas le meilleur (réalisé par Michael Bay, donc...). Clones (avec Bruce Willis) et Repo Men sont plus intéressants. Curieusement, Reproduction Interdite aborde des thèmes assez proches de ceux que l’on peut trouver dans l’excellent roman Jack Barron Et L’Eternité, de Norman Spinrad, même s’il n’est pas question de clones !



Agenda

<<

2017

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite