L’antre de la folie (In the mouth of madness) -- Votre note ?
5 votes


L’antre de la folie (In the mouth of madness)

John Carpenter
lundi 18 juin 2007
par Joe Black
popularité : 11%

A notre époque où nous sommes bombardés d’informations de toutes sortes, notre esprit absorbe le tout comme une éponge et, nous ne savons pas à l’heure actuelle quelles répercutions au long terme cela aura...

"L’antre de la folie" (In the mouth of madness) film de 1994 échafaude une hypothèse...

Bande annonce IMG/flv/LAntreDeLaFolie.flv

John Trent est un fin enquêteur travaillant en free-lance pour une compagnie d’assurance. Désabusé et un peu sur la défensive, il perce à jour les fraudeurs.

Il est chargé par les éditions Arcane d’élucider l’affaire de la disparition de Sutter Cane, un grand écrivain populaire, maître de l’horreur, dont les livres sont des best sellers qui se vendent en milliards d’exemplaires et sont traduits en 18 langues.

Le directeur de la maison d’édition s’inquiète car depuis 2 mois Sutter Cane n’a donné aucun signe de vie et il n’a toujours pas reçu le manuscrit de sa dernière oeuvre intitulée "L’Antre de la Folie".

Une vague de paranoïa et de violence s’empare des fans de Sutter Cane... les troubles de la personnalité cèdent la place à l’hystérie collective...

JPEG - 60.3 ko

Trent reconstitue un plan qui va le mener dans une petite ville en plein milieu de la Nouvelle Angleterre : Hobb’s End.

Accompagné de Linda Styles, la lectrice attitrée exclusive de Sutter Cane, Trent va remonter le fil sur les traces de ce qu’il croit être un vaste canular servant de campagne de marketing...

Les phénomènes étranges s’enchaînent, la contamination des esprits prolifèrent...

D’où vient l’inspiration de Sutter Cane ?

Quelle est la fin du livre ?

Le chemin du retour sera difficile...

JPEG - 54.7 ko

Le début donne directement le ton ; Le film se plonge dans la folie individuelle et collective et nous amène petit à petit à le suivre et à se demander où est la frontière avec la normale ?

La réalité n’est qu’une question de point de vue et de croyances, les limites entre la raison et la folie sont parfois minces. On part du rationalisme du Monsieur Toutlemonde pour se laisser entraîner vers l’imaginaire et la folie du film.

Dernier volet de la "Trilogie de l’apocalypse" de John Carpenter après "The Thing" et "Le Prince des ténèbres", "L’antre de la folie" est sans conteste un très bon film (pour moi le meilleur film de John Carpenter à ce jour ! -avec Vampires dans un autre registre, très réussi aussi-).

Les effets spéciaux, certes, datent un peu, mais John Carpenter a laissé sa marque de réalisateur à travers certaines séquences, dont un cadrage sur deux personnages entrain de dialoguer et à l’arrière plan un homme armé d’une hache s’approche calmement, des monstres et de l’hémoglobine, une angoisse distillée crescendo,...

JPEG - 62.7 ko

John Carpenter exploite à fond toutes les ficelles du genre et c’est pour notre plus grand plaisir de spectateurs !

Avec "L’antre de la folie", il fait ouvertement un clin d’oeil à Stephen King, grand écrivain fantastique qu’on ne présente plus.

Coté casting, c’est avec plaisir qu’on retrouve un Sam Neill (qu’on a vu notamment en 1993 dans "Jurassic Park" et en 1997 dans "Event Horizon, le vaisseau de l’au-delà" ) étonnant et génial en John Trent sûr de lui qui bascule petit à petit...

Il est entouré d’autres bons acteurs : Julie Carmen, Jürgen Prochnow, Charlton Heston...

Si le monde entier basculait dans la folie ?...

"Tout le monde est capable de tout... il suffit d’envisager le pire et c’est gagné !"

"On doit être plutôt perdu quand on est le dernier..."

"Vous ai-je déjà dit que ma couleur préférée était le bleu ?"

La réalité n’est plus ce qu’elle était !

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Logo de Knightshade
mardi 3 juillet 2007 à 01h32, par  Knightshade

L’Antre de la Folie est peut-être le meilleur film de John Carpenter. Le film est la seule adaptation sérieuse de Lovacraft au cinéma. Tout y est : les Grands Anciens chassés à l’aube des temps, leurs adorateurs fous furieux, le Livre Maudit recelant la connaissance, le héros qui s’enfonce peu à peu dans la folie, Hobb’s End, petite ville perdue de Nouvelle Angleterre, à mi-chemin entre Innsmouth et Dunwich... John Carpenter a réussi la mission impossible de porter Lovecraft au cinéma.

Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite