Joe Johnston -- Votre note ?


Joe Johnston

De la SF pour la jeunesse à des films plus adultes ...
mardi 5 janvier 2010
par Didier Giraud
popularité : 4%

Etre directeur artistique des effets spéciaux sur la 1ère trilogie Star Wars, c’est une belle carte de visite ! Joe Johnston en a profité pour passer derrière la caméra et devenir réalisateur... En commençant par se faire la main sur des films plutôt destinés à la jeunesse, avant de se lancer dans des productions plus ambitieuses.

Comme réalisateur, il démarre fort en 1989, avec un premier film au titre particulièrement bien trouvé : Chérie, J’ai Rétréci les Gosses ! Sur une idée originale de Stuart Gordon et Brian Yuzna, il réalise avec Rick Moranis (grand spécialiste des rôles farfelus) un film drôle et spectaculaire, bénéficiant de la machine commerciale Disney... sa carrière est lancée et il aura l’intelligence de ne pas participer à la suite de la "saga", nettement moins réussie.

En 1991, il revient avec un film de super-héros : The Rocketeer, inspiré d’un comic-book. Avec un casting prestigieux (Jennifer Connelly, Timothy Dalton) et de bons effets spéciaux le film, sous doute un peu trop léger (c’est à nouveau une production Disney), ne tient pas la comparaison avec le Batman de Tim Burton (la référence de l’époque) et passe relativement inaperçu.

En 1994, il réunit un casting de rêve pour Richard et le Secret des Livres Magiques : Macauley Culkin, mais aussi Christopher Lloyd, Leonard Nimoy, Patrick Stewart, Whoppi Goldberg et Robert Picardo (soit pas moins de 5 acteurs célèbres pour leur participation à l’univers Star Trek) ! S’adressant à un public toujours jeune, mais cette fois sans Disney, il utilise aussi bien des prises de vues "réelles" que l’animation (un peu à la façon de Robert Zemeckis dans Qui Veut la Peau de Roger Rabbit) pour faire vivre à son héros des rencontres avec le Docteur Jekyll et Mister Hyde, Moby Dick, un dragon...

En 1995, il signe un véritable chef d’oeuvre du film pour la jeunesse : Jumanji, avec Robin Williams et une jeune débutante du nom de Kirsten Dunst, d’après un roman de Chris Van Allsburg (dont d’autres oeuvres, comme Le Pôle Express et Zathura seront également adaptées au cinéma).

Il sort à peine de la SF en 1999, avec Ciel d’Octobre, un film sur le fils d’une famille modeste de mineurs, passionné par les fusées, qui se lance avec des amis dans un concours scientifique organisé par la NASA...

En 2001, il prend la suite de Spielberg (rien que ça !) et réalise Jurassic Park 3, un film plutôt mieux réussi que son prédecesseur Le Monde Perdu et dans lequel on a le plaisir de retrouver Sam Neill et le personnage du professeur Alan Grant !

Il faudra ensuite attendre 2010 avant de retrouver Joe Johnston aux manettes d’un film fantastique, avec Wolfman, qui réunit Benicio Del Toro, Anthony Hopkins et Ugo Weaving (alias l’agent Smith et Elrond dans les sagas Matrix et du Seigneur des Anneaux).

Et pour 2011, si tout va bien, il devrait réaliser un nouveau film de super-héros, 20 ans après The Rocketeer, avec The First Avenger : Captain America. Un beau défi et un gros enjeu, pour cette adaptation d’un des héros les plus emblématiques de chez Marvel ...



Agenda

<<

2018

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite