Grippe A H1N1 : ça pourrait être pire ... -- Votre note ?
2 votes


Grippe A H1N1 : ça pourrait être pire ...

Petite histoire des virus à travers les âges de la SF ...
jeudi 30 juillet 2009
par Didier Giraud
popularité : 10%

En 1954, dans le roman de Richard Matheson, Je suis Une Légende, un virus conçu par l’armée provoquait la fin de la race humaine telle que nous la connaissons, les rares survivants étant désormais obligés de se nourrir de ... sang humain ! Tous sauf un ... le fameux Robert Neville, interprèté par Charlton Heston dans Le Survivant, puis plus récemment par Will Smith dans le film Je Suis Une Légende.

Dans les années 60, Michael Crichton (puis Robert Wise pour l’adaptation au cinéma en 1971 ) nous avait alerté sur les virus ... venus de l’espace ! Particulièrement redoutable, celui-ci réduisait en poudre le sang de ses victimes, dans Le Mystère Andromède. Heureusement, les scientifiques avaient fini par trouver un vaccin...

En 1978, une bavure de l’armée américaine (cela commence bien souvent comme ça ...) était à l’origine de la propagation d’un virus mortel extrêmement contagieux dans le roman Le Fléau de Stephen King... et la civilisation s’effondra !

Les morts-vivants et zombies en tous genres résultent eux aussi bien souvent des expériences de l’armée américaine, ou de grandes multinationales ... comme par exemple le fameux Virus T conçu par Umbrella Corporation dans le célèbre jeu vidéo Resident Evil et les films qui en ont été tirés, ou encore dans Planète Terreur de Robert Rodriguez, ou dans 28 Jours plus Tard et sa suite 28 Semaines Plus Tard.

En 1983, le célèbre Frank Herbert imagine un virus conçu par un biologiste devenu fou après la mort de sa femme et de sa fille dans un attentat terroriste... un virus qui, pour les venger, ne tue que les femmes mais qui ne se contente pas de rester confiné à l’Irlande, l’Angleterre et la Libye, cibles de la vengeance du biologiste. Finalement, la terre entière sera touchée et quelques femmes seulement survivront...

En 1992, c’était le voyage dans le temps qui permettait à l’héroine du roman Le Grand Livre, de Connie Willis (Prix Hugo) de se rendre au moyen-âge en pleine épidémie de peste.

Mais l’année 1995 est sans doute celle qui aura rendu très "tendance" le virus !

Et même s’il ne s’agit pas véritablement de SF, il serait scandaleux de passer sous silence le film de Wolfgang Petersen, Alerte, sorti cette année là. Particulièrement réaliste car s’inspirant de virus existants tels qu’Ebola, Alerte nous donne une idée effrayante de ce qui pourrait se passer si un virus du type "fièvre hémorragique" mutait et acquerait la capacité de se transmettre dans l’air.

Dans le film Johnny Mnemonic, sorti également en 1995, on ne sait pas trop si le SAN (Syndrome d’Atrophie des Nerfs) est un virus d’origine organique ou technologique, car de nombreux humains possèdent désormais des implants informatiques...

En 1995 encore, Terry Gilliam imaginait dans l’Armée des 12 Singes qu’un groupuscule avait répandu un virus qui avait quasiment éradiqué l’humanité ...

En 2002, peu de temps après les événements du 11 septembre, Graham Masterton imaginait un terroriste fanatique religieux bien décidé à répandre sur l’humanité une version améliorée du virus de la grippe espagnole du début du siècle, dans Le Glaive de Dieu.

En 2004, une série a même été consacrée aux virus et à ceux qui sont chargés de lutter contre eux : ReGenesis.

Et c’était encore un virus terriblement mortel qui en 2008 conduisait le gouvernement britannique à construire un mur autour de l’Ecosse dans Doomsday ...

On le voit, la SF évoque fréquemment les virus... de plus en plus, pourrait-on dire. Mais au fond, pourquoi cette peur des virus ? Bien entendu l’émergence du virus du SIDA dans les années 80 n’est pas étrangère à cette tendance... mais l’actualité récente (SRAS, grippe A H1N1) n’a fait que la renforcer.

Toutefois, si on observe ce qui s’est passé depuis quelques milliers d’années sur la planète ... le pire de tous les virus ne serait-il pas l’homme ? C’était déjà l’idée du film Virus, en 1999 ... brillamment reprise par M. Night Shyamalan dans Phénomènes, dans lequel c’est la nature elle-même qui décide de se débarrasser de ce virus qu’est l’homme, au moyen d’un autre virus...

Et vous, vous en connaissez d’autres, des films ou des romans sur ce thème ?



Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 août 2010 - Les Mondes Etranges sur Facebook !

Désormais, tous les articles comporteront le fameux bouton "j’aime" qui vous permettra de (...)

31 août 2009 - Les Toons plus forts que les super-héros !

Si tout se passe comme prévu ... Disney devrait se payer Marvel, la célèbre "maison des idées" (...)

18 octobre 2008 - Nouvelle brève

Moebius, alias Gir, Alias Jean Giraud, vous connaissez ? C’est LA référence de la bande (...)

11 février 2008 - Black Sheep

Prix du Jury et Prix du Public à Gerardmer, ce Black Sheep est sans doute à ne pas rater, avec (...)

9 janvier 2008 - 30 Jours de Nuit

Encore une adaptation de comics ! Produite par Sam Raimi et réalisée par David Slade (le (...)

publicite